Le sommaire  
 
Juifs et Noirs minoritaires en Occident
Convergences Juifs-Noirs
Traces juives en Afrique
Les Juifs Noirs
Les Hebreux Noirs
A L'AFFICHE
Peuples en esclavage
Génocides juifs/génocides noirs
Immigrations juives/immigrations noires
colonisation et peuples colonisés, expatriés
Les grands hommes Africains, Antillais et Juifs anti-racistes
 

  La Newsletter  
  Pour recevoir
régulièrement
nos news
 

  Le Courrier  
 
>Voir 
 

  Les Liens  
 
>Voir 
 


  Accueil > Juifs et Noirs minoritaires en Occident
 
JUIFS ET NOIRS MINORITAIRES EN OCCIDENT  Imprimer   Envoyer par mail
 


21 juillet 2005 / 01h57
- Les grandes entreprises s'engagent contre les discriminations

Quarante grands groupes en France ont signé la "charte de la diversité" pour défendre les minorités, et notamment les personnes issues de l'immigration, au sein du monde professionnel. Réponses concrètes autour de la mi-novembre.
Ils sont quarante. Quarante grands groupes à avoir signé vendredi « une charte de la diversité ». C’est-à-dire à s’engager à promouvoir les minorités au sein du monde professionnel. Concrètement, les Carrefour, PSA, Ikea, Sodexho, Lafarge et autres La Poste, Schneider Electric ou IBM se sont donnés pour objectif commun de combattre la discrimination à l’embauche, d’encourager l’avancement de leurs salariés issus des minorités ethniques et de surtout, jouer la transparence en matière de RH envers ces populations, encore bien souvent ballottées dans le monde du travail en dépit des directives officielles.

De l’avis de bon nombre de dirigeants, à commencer par Bertrand Collomb, le patron de Lafarge, le numéro un mondial du ciment, « la discrimination est souvent insidieuse » car parfois inconsciente. Selon le PDG du géant français, bon nombre de CV sont ainsi écartés de facto parce que directement placés au-dessous de la pile. On touche là au domaine du non-dit. C’est d’ailleurs dans cet esprit que l’agence intérimaire Adia avait lancé en deux temps une vaste campagne de communication sur le thème : « Ne vous fiez pas aux apparences ; fiez-vous aux compétences ».

Cette initiative patronale cornaquée par l’Institut Montaigne et plus spécialement par son président, Claude Bébéar, se traduira dans un second temps, sans doute à la mi-novembre, par des initiatives concrètes. Un rapport en ce sens sera remis à Matignon. En attendant, la « charte de la diversité », qui n’entend pas pour autant militer pour une politique de discrimination positive à l’américaine, suscite néanmoins certaines réticences. D’aucuns, tels SOS Racisme, y voient ainsi un risque de dérive, de fichage ethnique des effectifs. L’association est pourtant adepte de la méthode du « testing », selon laquelle on soumet des candidatures fictives aux services de RH pour mieux débusquer les inégalités de traitement.

LExpansion.com
http://www.lexpansion.com/compteur/compteur.asp?compteurId=689&redirURL=http://www.lexpansion.com/art/2599.79173.0.html



Haut de page Article rédigé par E.Y - Source : http://www.lexpansion.com
 

- Fictions : une télé en blanc et blanc
Hormis quelques têtes d’affiche, les minorités visibles restent absentes des fictions françaises. Les rôles sont comptés, le ton est rarement juste. Enquête. Véronique Groussard Teleobs 23-04-05

- La Charte de la Diversité
Début 2004, dans son rapport « Les oubliés de l’égalité des chances »(1), l’Institut Montaigne lançait l’idée d’une Charte de la diversité pour encourager les entreprises à refléter dans leur effectif les diverses composantes de la société française, et à

- A Londres, le Parti travailliste risque de perdre un fief électoral en raison de la guerre en Irak
Londres, Jean-Pierre Langellier, LE MONDE, 03.05.05 Fille d'un Afro-Américain et d'une Britannique, Oona King, 37 ans, est noire et juive.

- Les grandes entreprises s'engagent contre les discriminations
Quarante grands groupes en France ont signé la "charte de la diversité" pour défendre les minorités, et notamment les personnes issues de l'immigration, au sein du monde professionnel. Réponses concrètes autour de la mi-novembre.

- Les oubliés de l’égalité des chances, Participation, pluralité, assimilation... ou repli ?
Contribution de Yazid Sabeg et Laurence Méhaignerie Janvier 2004 Institut Montaigne

- Les oubliés de l’égalité des chances, Participation, pluralité, assimilation... ou repli ?
Contribution de Yazid Sabeg et Laurence Méhaignerie Janvier 2004 Institut Montaigne


© Amitiejudeonoire.com 2005 - Design Dialect'Image - Réalisation Inov@net