Le sommaire  
 
Juifs et Noirs minoritaires en Occident
Convergences Juifs-Noirs
Traces juives en Afrique
Les Juifs Noirs
Les Hebreux Noirs
A L'AFFICHE
Peuples en esclavage
Génocides juifs/génocides noirs
Immigrations juives/immigrations noires
colonisation et peuples colonisés, expatriés
Les grands hommes Africains, Antillais et Juifs anti-racistes
 

  La Newsletter  
  Pour recevoir
régulièrement
nos news
 

  Le Courrier  
 
>Voir 
 

  Les Liens  
 
>Voir 
 


  Accueil > Immigrations juives/immigrations noires
 
IMMIGRATIONS JUIVES/IMMIGRATIONS NOIRES  Imprimer   Envoyer par mail
 


23 mai 2006 / 01h59
- Une Malienne expulsée va pouvoir revenir en France

LE MONDE | 18.05.06 A quelques heures de son départ pour le Mali, mercredi 17 mai, Nicolas Sarkozy, ministre de l'intérieur, a donné instruction aux préfets du Loiret et de l'Eure d'organiser le retour de Mariam Sylla, mère de famille malienne, éloignée
Mme Sylla vivait en France depuis sept ans. Il y a deux ans, elle s'était réfugiée dans le Loiret, victime de violences conjugales. A Orléans, où elle tentait de se reconstruire, ses deux enfants, âgés de 3 et 5 ans, étaient scolarisés. Le renouvellement du titre de séjour, dont elle avait un temps bénéficié pour raisons médicales, lui avait cependant été refusé. Le 12 avril, la préfecture du Loiret lui a adressé un arrêté préfectoral de reconduite à la frontière (APRF). Arrêté contre lequel la jeune femme a aussitôt engagé un recours.

AFFAIRE "HONTEUSE"

Mais, jeudi 11 mai, Mme Sylla a été interpellée dans l'Eure. Le soir même, elle était placée en rétention à Rouen avec ses enfants, et 48 heures plus tard, mise dans un avion pour Bamako, alors même que son recours, suspensif, n'avait pas encore été examiné. Le 15 mai, le tribunal administratif d'Orléans, statuant en son absence, annulait son APRF. "Le préfet de l'Eure a mis à exécution un APRF édicté par la préfecture du Loiret. Et il ignorait qu'il y avait un recours engagé", explique-t-on dans l'entourage du ministre, où l'on déplore une "erreur administrative". Pour le Réseau éducation sans frontières, cette affaire "honteuse" est avant tout le résultat de la "politique du chiffre" édictée par M. Sarkozy. "La circulaire ministérielle du 31 octobre (2005), qui suspend jusqu'à la fin de l'année scolaire la reconduite des parents d'enfants scolarisés, a été délibérément ignorée. Mme Sylla a été expulsée en moins de 48 heures, sans que personne ne soit prévenu ! Elle devait être entendue par le juge des libertés et de la détention avant son expulsion, elle ne l'a pas été. Elle devait comparaître au tribunal le 15, il ne lui a pas été permis d'être présente à l'audience. Pourtant, ce recours était suspensif", dénonce le collectif Education sans frontières du Loiret, dans une lettre au ministre.

Sans doute M. Sarkozy espérait-il, en annulant cette expulsion, se ménager un meilleur accueil au Mali, où sa venue suscite de vives réserves. (...)
LIRE LA SUITE:
Laetitia Van Eeckhout
Article paru dans l'édition du 19.05.06
http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0,36-773292,0.html



Haut de page Article rédigé par Y.M - Source : www.lemonde.fr/
 

- HISTOIRE DE L'IMMIGRATION JUIVE EN FRANCE
La première immigration probable de familles juives en Gaule se fit au Ier siècle, avec les armées romaines.

- HISTOIRES D'IMMIGRES DEVENUS FRANCAIS
l'apport de l'immigration à la République française


© Amitiejudeonoire.com 2005 - Design Dialect'Image - Réalisation Inov@net