Le sommaire  
 
Juifs et Noirs minoritaires en Occident
Convergences Juifs-Noirs
Traces juives en Afrique
Les Juifs Noirs
Les Hebreux Noirs
A L'AFFICHE
Peuples en esclavage
Génocides juifs/génocides noirs
Immigrations juives/immigrations noires
colonisation et peuples colonisés, expatriés
Les grands hommes Africains, Antillais et Juifs anti-racistes
 

  La Newsletter  
  Pour recevoir
régulièrement
nos news
 

  Le Courrier  
 
>Voir 
 

  Les Liens  
 
>Voir 
 


  Accueil > Juifs et Noirs minoritaires en Occident
 
JUIFS ET NOIRS MINORITAIRES EN OCCIDENT  Imprimer   Envoyer par mail
 


8 novembre 2006 / 02h34
- IMPRESSIONS D'ISRAEL

Daniel Theault, nos internautes fidèles le connaissent bien. Il intervient sur diasporablogj pour nous parler des choses qui touchent aux Iles de la Caraïbe, à sa Martinique natale.
Daniel est, rappelons-le, antillais, chanteur de son état -on pourra venir le découvrir dans une soirée d'échange musicale entre la musique juive et la musique antillaise, le Mardi 14 novembre à 20h à la Mairie du 20è à Paris, Place Gambetta-, et voue une véritable passion pour son prochain.

Il oeuvre activement dans l'association d'Amitié entre Juifs et Noirs d'Yves Kamami et Cheik Doucouré, et c'est à ce titre qu'il a fait parti d'une délégation mixte chargée d'une mission d'échange humanitaire entre le Rwanda, la France et Israël. Un projet du mouvement de la jeunesse israélienne de gauche représenté à Paris et réuni autour du Cercle Bernard Lazare.

Daniel Théault nous donne ici ses impressions de retour d'Israël. Un voyage d'une semaine, qu'il n'est pas prêt d'oublier. A tel point que "maintenant, que j'ai pu découvrir ce pays, je n'ai qu'une hâte, c'est d'y revenir", avoue-t-il.

Laissons-lui les premiers mots.

"Ces voyages m'ont été très utiles dans l'ensemble
Utiles pour mieux comprendre la souffrance endurée par ces différents peuples
Utiles dans l'enrichissement de mon savoir personnel. Comme beaucoup d'entre nous
j'avais entendu parler à la radio , à la télévison de la guerre civile au RWANDA , mais sur place au contact des rescapés, j'ai pu moi même mesuré l'importance du mot GENOCIDE
Ces derniers m'on communiqué leurs émotions, emotions certe contenu, mais content que l'on s'interesse à eux qui ont vecu dans la
terreur, la souffrance, le chagrin et l'humiliation.
Ayant beaucoup d'amis originaire d'ISRAEL, je pensais connaitre le pays, mais je dois dire que j'étais loin de la vérité
par ce que au séminaire de YAD VASHEM j'ai beaucoup appris sur la SHOAH , là aussi en pénétrant et en visitant le musé, il y avait une émotion qui allait en s'accuantant au fur et à mesure que l'on découvrait les photos , les manuscrits et bien sûr les objets tels que les chaussures, les cartes d'identité
des victimes ,
Personnellement, je ne connaissais aucun de ces deux pays, aussi, ce que j'ai vu et entendu sur place me font penser à cette phrase malheureusement célèbre PLUS JAMAIS CA !"

Daniel Théault


Ensuite, allons un peu plus loin avec lui sur son premier contact avec la terre d'Israël.

Diasporablogj :
Quelle image aviez-vous d'Israël avant de vous y rendre?

Daniel Théault :
Une image neutre sans idées préconçues, car peu préoccupé par ce que racontaient les médias.

Dj :
Après ce voyage, quel regard portes-tu sur Israël?

D. T. :
Comme je le disais dans ma réponse à la question précédente, je ne me laissais pas guidé par les informations publiées dans la presse française sur ce pays. Je n'avais qu'une envie, c'est de me rendre compte par moi-même.

Dj :
Qu'avez-vous constaté en arrivant dans ce pays?

D. T. :
J'ai été très étonné, dans le bons sens du terme, que le peuple juif, malgré les avatars qu'il a subit tout au long de son Histoire, conservait sa joie de vivre, contrairement à ce que voulaient nous faire croire les médias.
J'ai pu me promener dans les rues de Tel-Aviv, de Nazareth, de Jérusalem, je croisais à chaque visite dans ses villes des gens souriants, vaquant normalement à leurs occupations. Malgré leur souffrance, la guerre qu'ils venaient d'affronter, la vie ne s'arrêtait pour autant.

Dj :
Quelle sensation avez-vous ressenti en foulant le sol de ce pays?

D. T. :
J'ai senti beaucoup de chaleur humaine. Israël est un pays chaleureux, ouvert.

Dj :
Cela vous a-t-il surpris?

D. T. :
Pas vraiment. Quand on sait combien ce peuple a souffert! On pourrait dire "heureusement" si j'ose me permettre. Après tant douleurs, ils vivent comme s'ils plus rien ne pouvait leur arriver de pire. Comme nous a dit un rescapé de la Shoah "on promet Israël à la destruction, mais on ne se prend pas la tête".

Daniel Théault est revenu en Métropole plein d'enthousiasme, mais a eu beaucoup de mal à s'en remettre tant les souvenirs de ce voyage au pays de la Bible ne le quittent plus.

C'est sûr, pour cet antillais solidement attaché à ses racines, Israël reste visiblement ancré dans son coeur.

Bernard Koch

posted by Bernard Koch @ 11/06/2006


Haut de page Article rédigé par Y.M - Source : www.diasporablog.com
 

- Fictions : une télé en blanc et blanc
Hormis quelques têtes d’affiche, les minorités visibles restent absentes des fictions françaises. Les rôles sont comptés, le ton est rarement juste. Enquête. Véronique Groussard Teleobs 23-04-05

- La Charte de la Diversité
Début 2004, dans son rapport « Les oubliés de l’égalité des chances »(1), l’Institut Montaigne lançait l’idée d’une Charte de la diversité pour encourager les entreprises à refléter dans leur effectif les diverses composantes de la société française, et à

- A Londres, le Parti travailliste risque de perdre un fief électoral en raison de la guerre en Irak
Londres, Jean-Pierre Langellier, LE MONDE, 03.05.05 Fille d'un Afro-Américain et d'une Britannique, Oona King, 37 ans, est noire et juive.

- Les grandes entreprises s'engagent contre les discriminations
Quarante grands groupes en France ont signé la "charte de la diversité" pour défendre les minorités, et notamment les personnes issues de l'immigration, au sein du monde professionnel. Réponses concrètes autour de la mi-novembre.

- Les oubliés de l’égalité des chances, Participation, pluralité, assimilation... ou repli ?
Contribution de Yazid Sabeg et Laurence Méhaignerie Janvier 2004 Institut Montaigne

- Les oubliés de l’égalité des chances, Participation, pluralité, assimilation... ou repli ?
Contribution de Yazid Sabeg et Laurence Méhaignerie Janvier 2004 Institut Montaigne


© Amitiejudeonoire.com 2005 - Design Dialect'Image - Réalisation Inov@net