Le sommaire  
 
Juifs et Noirs minoritaires en Occident
Convergences Juifs-Noirs
Traces juives en Afrique
Les Juifs Noirs
Les Hebreux Noirs
A L'AFFICHE
Peuples en esclavage
Génocides juifs/génocides noirs
Immigrations juives/immigrations noires
colonisation et peuples colonisés, expatriés
Les grands hommes Africains, Antillais et Juifs anti-racistes
 

  La Newsletter  
  Pour recevoir
régulièrement
nos news
 

  Le Courrier  
 
>Voir 
 

  Les Liens  
 
>Voir 
 


  Accueil > Juifs et Noirs minoritaires en Occident
 
JUIFS ET NOIRS MINORITAIRES EN OCCIDENT  Imprimer   Envoyer par mail
 


25 novembre 2006 / 19h51
- TOUSENSEMBLE

Une chasse aux Juifs et aux Noirs s'est déroulé, hier soir, aux abords du stade du Parc des Princes, après l'un des matchs de Coupe de l'UEFA qui a opposé l'équipe israélienne Hapoël Tel-Aviv et l'équipe parisienne du Paris St Germain.
Un agent de l'ordre en civil, voulant protéger un supporteur de l'équipe d'Israël, a du user de son arme, en légitime défense, selon les premiers éléments de l'enquète, menacé par une horde de "Hooligans" vociférant des insultes racistes et antisémites ("Sale nègre!", "La France aux Français!", "Les Juifs aux fours!"). L'un de ses assaillants a été tué, un autre blessé.

Sur ces graves évènements montrant que le France est en train de glisser progressivement vers de dangereuses dérives, nous y reviendront.

COMMUNIQUE DU CRIF: Le CRIF face à un nouveau drame du racisme
24/11/06
Le CRIF est choqué par les incidents dramatiques survenus à l’issue du match du Parc des Princes Paris Saint-Germain-Hapoël Tel Aviv, jeudi 23 novembre 2006, au cours desquels « des insultes de sale juif, sale nègre, des cris de singe et des saluts nazis ont été lancés par une meute » selon le Procureur de Paris.
Le CRIF condamne le comportement ouvertement raciste et antisémite de ces supporters du PSG dont l’attitude violente a finalement entraîné la mort d’un homme.
Le CRIF appelle les pouvoirs publics et les dirigeants du PSG à prendre toutes les mesures nécessaires pour endiguer ces expressions inacceptables de racisme et d’antisémitisme.
Ces violences montrent la nécessité d’un grand effort national de tous les citoyens en vue d’instaurer un climat de respect mutuel et de « vivre ensemble ».

COMMUNIQUE DU CRAN: LE CRAN CONDAMNE LA REACTION DU PSG ET DEMANDE QUE LE RACISME ET L'ANTISEMISME SOIENT COMBATTU AVEC LA PLUS GRANDE DETERMINATION

Voici les premières réactions des associations directement concernées par ces incidents qui relèvent plus de la crapulerie que de l'esprit sportif.

Diasporablogj vient à l'instant même de recevoir la réaction du Conseil Représentatif des Associations Noires (le CRAN), dont nous sommes les premiers à publier :

"Drame du match de Football PSG-Hapoël Tel Aviv : Le CRAN condamne la réaction du PSG et demande que le racisme et l’antisémitisme dans les stades soient enfin combattus

Hier 23 septembre 2006 à l'issue d'un match Paris SG/Hapoël Tel-Aviv, un policier en civil a tué par balle un supporteur de l'équipe parisienne et en a grièvement blessé un second. Le policier s’était retrouvé face à une foule hostile qui proférait des insultes racistes et antisémites.

Outre les insultes « sale juif », « sale nègre », il a été rapporté que des cris de singe et des saluts nazis ont été lancés par des groupes de supporters apparemment habitués des gradins du Paris-Saint-Germain.

Après ce drame, le PSG a tenu à "exprimer sa profonde compassion à la famille et aux proches du supporter décédé". En outre, il "souhaite de tout coeur que son camarade blessé et hospitalisé se rétablisse le plus vite possible".
Le communique du Paris Saint-Germain ne mentionne aucunement les circonstances de ce drame. Il ne dit pas non plus l’origine martiniquaise du policier et omet que l e racisme et l’antisémitisme sont les vraies raisons de ce drame épouvantable .
Selon Asociated Press, certains des agresseurs ont effectué le salut nazi, tandis que d'autres criaient "Le Pen président", selon des témoins cités par le procureur.

Le CRAN condamne la réaction indigne du Paris Saint-Germain dont la responsabilité dans ce drame n’est pas négligeable.
Depuis des années en effet, le PSG supporte sans trop s’émouvoir, d’infâmes manifestations de racisme et d’antisémitismes.

Depuis des années malgré les promesses des pouvoirs publics, le racisme et l’antisémitisme croissent dans les stades et dans la société.

Le CRAN appelle le Président du PSG ainsi que la Mairie de Paris et le Ministère de l’Intérieur à engager enfin, un véritable plan de lutte contre le racisme et l’antisémitisme et à communiquer régulièrement les progrès obtenus.

Après les propos ignobles de M. Frêche et ce dramatique accident, les atermoiements et les faux semblant ne sont plus acceptables.

Il est maintenant temps d’engager une lutte sans merci contre les insultes et les comportements racistes et antisémites.
Patrick Lozes, Président
(INFODERNIERE diasporablogj)


Haut de page Article rédigé par Y.M - Source : www.diasporablogj.com
0
 

- Fictions : une télé en blanc et blanc
Hormis quelques têtes d’affiche, les minorités visibles restent absentes des fictions françaises. Les rôles sont comptés, le ton est rarement juste. Enquête. Véronique Groussard Teleobs 23-04-05

- La Charte de la Diversité
Début 2004, dans son rapport « Les oubliés de l’égalité des chances »(1), l’Institut Montaigne lançait l’idée d’une Charte de la diversité pour encourager les entreprises à refléter dans leur effectif les diverses composantes de la société française, et à

- A Londres, le Parti travailliste risque de perdre un fief électoral en raison de la guerre en Irak
Londres, Jean-Pierre Langellier, LE MONDE, 03.05.05 Fille d'un Afro-Américain et d'une Britannique, Oona King, 37 ans, est noire et juive.

- Les grandes entreprises s'engagent contre les discriminations
Quarante grands groupes en France ont signé la "charte de la diversité" pour défendre les minorités, et notamment les personnes issues de l'immigration, au sein du monde professionnel. Réponses concrètes autour de la mi-novembre.

- Les oubliés de l’égalité des chances, Participation, pluralité, assimilation... ou repli ?
Contribution de Yazid Sabeg et Laurence Méhaignerie Janvier 2004 Institut Montaigne

- Les oubliés de l’égalité des chances, Participation, pluralité, assimilation... ou repli ?
Contribution de Yazid Sabeg et Laurence Méhaignerie Janvier 2004 Institut Montaigne


© Amitiejudeonoire.com 2005 - Design Dialect'Image - Réalisation Inov@net