Le sommaire  
 
Juifs et Noirs minoritaires en Occident
Convergences Juifs-Noirs
Traces juives en Afrique
Les Juifs Noirs
Les Hebreux Noirs
A L'AFFICHE
Peuples en esclavage
Génocides juifs/génocides noirs
Immigrations juives/immigrations noires
colonisation et peuples colonisés, expatriés
Les grands hommes Africains, Antillais et Juifs anti-racistes
 

  La Newsletter  
  Pour recevoir
régulièrement
nos news
 

  Le Courrier  
 
>Voir 
 

  Les Liens  
 
>Voir 
 


  Accueil > Juifs et Noirs minoritaires en Occident
 
JUIFS ET NOIRS MINORITAIRES EN OCCIDENT  Imprimer   Envoyer par mail
 


4 mai 2007 / 19h54
- AGRESSION D'UNE JEUNE FILLE D'ORIGINE ANTILLAISE ET JUIVE

L’amitié judéo-noire s’indigne de l’agression doublement raciste, antisémite et anti-noir, de la jeune fille de 22 ans , Mlle Audrey Brachelle.
Cette jeune fille a été violemment frappée jeudi 26 avril 2007, à Marseille, "parce qu’elle portait en pendentif un signe religieux juif, la lettre hébraïque « haï », que ses agresseurs ont qualifiée de « signe du diable".

Cette jeune femme de père antillais et de mère juive, a du subir le vol de son portable, la découpe de son tee-shirt au couteau, des coups à plusieurs reprises à l’aide d’un casque, ainsi que le dessin taggué d’une croix gammée entre ses deux seins et la découpe d’une touffe de ses cheveux.

L’amitié judéo-noire demande aux pouvoirs publics la plus grande fermeté et se félicite d’apprendre qu’une instruction va être ouverte par le Preocureur Jacques Beaume, sur les motifs suivants « Coups et blessures en réunion en raison de l’appartenance à une religion ou une race ». De même, le président du CRIF Marseille Provence, Isidore Aragones, ainsi que le président du Consistoire israélite, Zvi Amar, ont dénoncé cet acte antisémite et anti-noir.



Haut de page Article rédigé par Y.M - Source : AJN
0
 

- Fictions : une télé en blanc et blanc
Hormis quelques têtes d’affiche, les minorités visibles restent absentes des fictions françaises. Les rôles sont comptés, le ton est rarement juste. Enquête. Véronique Groussard Teleobs 23-04-05

- La Charte de la Diversité
Début 2004, dans son rapport « Les oubliés de l’égalité des chances »(1), l’Institut Montaigne lançait l’idée d’une Charte de la diversité pour encourager les entreprises à refléter dans leur effectif les diverses composantes de la société française, et à

- A Londres, le Parti travailliste risque de perdre un fief électoral en raison de la guerre en Irak
Londres, Jean-Pierre Langellier, LE MONDE, 03.05.05 Fille d'un Afro-Américain et d'une Britannique, Oona King, 37 ans, est noire et juive.

- Les grandes entreprises s'engagent contre les discriminations
Quarante grands groupes en France ont signé la "charte de la diversité" pour défendre les minorités, et notamment les personnes issues de l'immigration, au sein du monde professionnel. Réponses concrètes autour de la mi-novembre.

- Les oubliés de l’égalité des chances, Participation, pluralité, assimilation... ou repli ?
Contribution de Yazid Sabeg et Laurence Méhaignerie Janvier 2004 Institut Montaigne

- Les oubliés de l’égalité des chances, Participation, pluralité, assimilation... ou repli ?
Contribution de Yazid Sabeg et Laurence Méhaignerie Janvier 2004 Institut Montaigne


© Amitiejudeonoire.com 2005 - Design Dialect'Image - Réalisation Inov@net