Le sommaire  
 
Juifs et Noirs minoritaires en Occident
Convergences Juifs-Noirs
Traces juives en Afrique
Les Juifs Noirs
Les Hebreux Noirs
A L'AFFICHE
Peuples en esclavage
Génocides juifs/génocides noirs
Immigrations juives/immigrations noires
colonisation et peuples colonisés, expatriés
Les grands hommes Africains, Antillais et Juifs anti-racistes
 

  La Newsletter  
  Pour recevoir
régulièrement
nos news
 

  Le Courrier  
 
>Voir 
 

  Les Liens  
 
>Voir 
 


  Accueil > Peuples en esclavage
 
PEUPLES EN ESCLAVAGE  Imprimer   Envoyer par mail
 


3 novembre 2010 / 21h39
- Esclavagisme arabe : 8 princesses des Emirats inculpées en Belgique

par Ftouh Souhail,avocat tunisien,

Selon le quotidien belge La dernière heure, la justice belge a inculpé neuf personnes, dont huit princesses des Émirats arabes unis pour traite d\'êtres humains et séquestration de domestiques (1). Parmi les inculpées figure Hamda Al Nahyan, 64 ans, veuve de l\'émir inculpée pour traite d\'êtres humains et séquestration de domestiques dans un palace bruxellois en 2008.
Selon le meme source, l\'instruction vient d\'être bouclée dans cette affaire qui avait démarré le 1er juillet 2008 par une descente de police dans un des plus luxeux hôtels de Bruxelles, le Conrad, où la famille princière du défunt émir Muhammed bin Khalid Al Nahyan louait un étage depuis plusieurs mois. Aucune charge n\'est en revanche retenue contre la direction de l\'hôtel, précise le quotidien.


Les prévenues ont abusé de la \"situation vulnérable\" de leurs domestiques, du point de vue social, mais aussi du fait de leur séjour illégal et du fait que l\'une au moins était enceinte, selon le réquisitoire cité par La dernière Heure.


Par ailleurs, elles sont accusées d\'occupation de main-d\'œuvre étrangère non déclarée et de n\'avoir pas payé de rémunération à 22 de leurs domestiques pour un montant évalué à près de 124.000 euros, selon le journal.


\"L\'auditeur\" du travail de Bruxelles (nom du ministère public au tribunal du travail) demande le renvoi devant le tribunal correctionnel des neuf inculpés pour \"séquestration\", \"traitements inhumains et dégradants\" et \"trafic d\'êtres humains\" à l\'encontre de 23 femmes de huit nationalités (Philippines, Maroc, Indonésie, Erythrée, Chine, Tunisie, France et Belgique) selon le journal.


Selon l’auditeur, les inculpés se sont rendus coupables de «traitements inhumains et dégradants en infligeant intentionnellement de graves souffrances mentales ou physiques, humiliations ou avilissements graves, faits susceptibles en Belgique d’être punis d’une peine criminelle», avec comme circonstance aggravante, le fait que les accusés ont “abusé de la situation particulièrement vulnérable dans laquelle se trouvaient ces femmes de par leur situation sociale précaire, de leur séjour illégal et du fait qu’une au moins était enceinte».
La détention a duré de trois à quatre mois. Comme de bien entendu, les princesses émiraties – qui devraient également jugées pour «occupation de main-d’œuvre étrangère» et «non-paiement de rémunérations» ont déjà quitté le territoire de la Belgique, si bien que l’action en justice pourrait bien être que symbolique.


Ces pratiques sont courantes dans les pays arabes du Golfe. Il y’ a même des pratiques prohibées comme des actes sexuelles pratiquées contre des employés étrangers, dont les jeunes filles de philippins, qui, une fois arrivées en terre d\'Islam deviennent des esclaves! Aux Émirats Arabes beaucoup de femmes de ménage d’origine asiatique et/ou africaine travaillent dans de terribles conditions. Séquestrées, humiliées et même parfois torturées, elles sont privées de tous leurs droits. Un million et demi d’étrangères travaillent comme employées de maison dans des Émirats.


Les Émirats Arabes Unis et l\'ensemble des pays arabes et musulmans , ne sont pas signataires des recommandations et conventions internationales concernant le travail des enfants et les conditions de travail des travailleurs.
En septembre 2006, le Cheikh Mohammad ben Rached al-Maktoum, a été présenté devant un tribunal de Miami (Floride, Sud-Est) par ses avocats. L’émir de Dubaï, son frère, cheikh Hamdan ben Rached al-Maktoum, ainsi que d’autres responsables des Émirats arabes unis étaient poursuivis aux États-Unis pour « enlèvement et trafic d’êtres humains présumés concernant des milliers de jeunes garçons », originaires du Bangladesh, d’autres pays d’Asie du Sud et du Soudan.
Ftouh Souhail, Tunis




Haut de page Article rédigé par .A - Source : sewa
 

- Marche silencieuse le 9 Mai à Nantes
05/05/2006 Le Collectif « Marche des Esclaves » vous invite "en tenue d'esclaves"

- Un Mémorial à l’abolition de l’esclavage a Nantes en 2006
Un mémorial à l’abolition de l’esclavage ouvrira au public à la fin 2006, sous la forme d’un cheminement méditatif sur et sous le quai de la Fosse. Une passerelle en bois sera aménagé sous le quai avec des textes inscrits sur des parois en verre. Lors du

- ESCLAVES NOIRS EN MEDITERRANEE
Jean-Michel DEVEAU Texte intégral


© Amitiejudeonoire.com 2005 - Design Dialect'Image - Réalisation Inov@net