Le sommaire  
 
Juifs et Noirs minoritaires en Occident
Convergences Juifs-Noirs
Traces juives en Afrique
Les Juifs Noirs
Les Hebreux Noirs
A L'AFFICHE
Peuples en esclavage
Génocides juifs/génocides noirs
Immigrations juives/immigrations noires
colonisation et peuples colonisés, expatriés
Les grands hommes Africains, Antillais et Juifs anti-racistes
 

  La Newsletter  
  Pour recevoir
régulièrement
nos news
 

  Le Courrier  
 
>Voir 
 

  Les Liens  
 
>Voir 
 


  Accueil > Peuples en esclavage
 
PEUPLES EN ESCLAVAGE  Imprimer   Envoyer par mail
 


19 janvier 2005 / 01h37
- LA TRAITE MUSULMANE

Lire Le grand livre de l'esclavage - Gérard Thélier ,Pierre Alibert )
Pour alimenter le monde musulman, de l'Afrique du Nord à l'Arabie, les arabes entretiennent dès le Moyen-Âge, des réseaux de pistes acheminant les esclaves depuis le cœur du continent noir.Sur les trois grands réseaux utilisés, seuls les itinéraires, la provenance des esclaves, et parfois leur destination, ont varié au fil du temps.

Le réseau saharien draine l'ensemble des esclaves razziés ou achetés en Afrique de l'Ouest vers trois grands points dedépart : le fleuve Sénégal en amont de Saint-Louis, la région de Tombouctou, et le territoire entre Kano et le Lac Tchad incluant le royaume musulman du Bornou. De ces trois points de regroupement, un vaste filet de pistes et de transversales aboutit à Marrakech, Alger, Tunis ou Tripoli, alimentant au passage les marchés intérieurs.

Le réseau nilotique emprunte, comme son nom l'indique, les itinéraires du bassin du Nil. Les esclaves proviennent de l'Oubangui, du Chari, du Bahr-el Arab ou du Bahr-el-Djebel, aux sources du Nil Blanc.Le regroupement a lieu dans les anciens sultanats du Ouadaï et du Darfour.Certains des esclaves, destinés à l'Egypte, montent directement vers Assiout, traversant la frange du désert de Lybie.

D'autres embarquent à Karthoum pour descendre le Nil. Mais la plupart se retrouvent sur les bords de la mer Rouge, où des boutres les font passer en Arabie.Le réseau des Grands Lacs recueille tous les esclaves provenant de la partie orientale de l'Afrique centrale. Trois grands axes, drainant une multitude de pistes issues des profondeurs de la forêt équatoriale, aboutissent en traversant les lacs Tanganyika et Nyassa aux trois grands ports de Monbasa, Kiloa, et Ibo. Au temps des négriers européens, les esclaves de ces régions sont expédiés dans les Comores, les Mascareignes, les possessions portugaises d'Asie, voire même le Brésil. Une partie de ces esclaves servira, au XIXe siècle, à mettre en valeur les îles de Zanzibar et de Pemba pour le compte du sultan de Mascate (dans le golfe d'Oman). Le sultan de Zanzibar Esclavage en Egypte







Haut de page Article rédigé par E.Y
 

- Marche silencieuse le 9 Mai à Nantes
05/05/2006 Le Collectif « Marche des Esclaves » vous invite "en tenue d'esclaves"

- Un Mémorial à l’abolition de l’esclavage a Nantes en 2006
Un mémorial à l’abolition de l’esclavage ouvrira au public à la fin 2006, sous la forme d’un cheminement méditatif sur et sous le quai de la Fosse. Une passerelle en bois sera aménagé sous le quai avec des textes inscrits sur des parois en verre. Lors du

- ESCLAVES NOIRS EN MEDITERRANEE
Jean-Michel DEVEAU Texte intégral


© Amitiejudeonoire.com 2005 - Design Dialect'Image - Réalisation Inov@net