Le sommaire  
 
Juifs et Noirs minoritaires en Occident
Convergences Juifs-Noirs
Traces juives en Afrique
Les Juifs Noirs
Les Hebreux Noirs
A L'AFFICHE
Peuples en esclavage
Génocides juifs/génocides noirs
Immigrations juives/immigrations noires
colonisation et peuples colonisés, expatriés
Les grands hommes Africains, Antillais et Juifs anti-racistes
 

  La Newsletter  
  Pour recevoir
régulièrement
nos news
 

  Le Courrier  
 
>Voir 
 

  Les Liens  
 
>Voir 
 


  Accueil > Convergences Juifs-Noirs
 
CONVERGENCES JUIFS-NOIRS  Imprimer   Envoyer par mail
 


31 aôut 2012 / 16h26
- Abdoul Kareem renaît à Jérusalem

Abdoul Kareem est né en Sierra Leone, en Afrique de l\\\'Ouest, d\\\'un père musulman et d\\\'une mère juive originaire de Dnepropetrovsk, en Ukraine.
Abdoul savait qu\'il était juif de par sa mère, mais il se définissait comme un athée. Il vit aujourd\'hui à Washington.

Ayant grandi en Sierra Leone et fait ses études dans des écoles chrétiennes, il n\'a jamais eu de lien avec le judaïsme. Abdoul était passionné de photographie. Lors d\'un voyage au Moyen-Orient, il décida de visiter Israël et plus particulièrement Jérusalem pour photographier le Dôme du Rocher de la mosquée au moment du coucher du soleil.

Il réserva un lit par internet dans l\'auberge de jeunesse \"La tente d\'Abraham\", qui se trouve dans le quartier juif de la vieille ville. A son arrivée, il tomba littéralement \"amoureux\" de cette ville.

La \"Tente d\'Abraham\" est une auberge de jeunesse pour les jeunes touristes juifs qui visitent Israël. Cette auberge donne aussi la possibilité de créer un lien durable avec le judaïsme et Israël.

Le programme, unique dans son approche, propose non seulement un hébergement, mais aussi des événements sociaux, des visites, des ateliers, des repas de Chabbat etc...

Pour Abdoul, c\'était l\'endroit idéal. Après une excursion dans la vieille ville, il rejoint les invités et le personnel autour d\'un barbecue qui se prolongea jusqu\'aux petites heures du matin à parler de la vie, du judaïsme et de spiritualité.

Meir Dubrawsky et Mendy Baich sont deux Bahourim Habad qui animent les activités dans l\'auberge. Tout en parlant avec Abdoul sur les différents sites touristiques de la région, ils lui proposèrent de venir avec eux le lendemain matin au Kotel, car plusieurs dizaines de garçons juifs viendraient y célébrer leur Bar-Mitsva.


\"Qu\'est-ce qu\'un Bar-Mitsva?\" demanda Abdoul étonné. Après avoir entendu une explication il leur dit qu\'il «n\'avait jamais célébré sa Bar Mitzvah.\" \"Puis-je célébrer ma Bar Mitsva moi aussi? \" demanda-t-il avec enthousiasme?

Le lendemain matin, le Rav Yossef Eichenblatt, le co-fondateur et directeur de \"La tente d\'Avraham\", Meir Dubrawsky, Mendy Baich se rendirent au Kotel avec Abdoul.

Sur ​​le chemin, des foules enthousiastes de personnes tapaient sur des tambourins et sonnaient du Chofar, dansaient et chantaient. \"Que se passe-t-il?\" demanda Abdoul avec étonnement. \"Tout cela fait partie de la célébration de la Bar Mitzvah\", lui expliquèrent Meir et Mendy.

Abdoul mit un Talit et des Téfilines pour la première fois et apprit la signification et l\'importance de ces deux Mitsvot pour tous les juifs. Ensuite, Abdoul s\'approcha du mur pour prier. Quand il revint, son visage était couvert de larmes. \"De ma vie, je n\'ai jamais ressenti une telle émotion!!\", confia-t-il en tremblant.

Abdoul serait désormais en contact avec un des Chlou\'him de Washington. \"D.ieu veut que l\'étincelle qui s\'est allumée dans l\'âme d\'Abdoul continue à briller dans la ville où il habite,\" expliqua le Rav Eichenblatt, \"Ce sont des gens comme Abdoul qui nous rappellent pourquoi nous sommes ici et l\'importance du travail à faire,\" conclut-il.

Abdoul a prolongé son séjour dans \"la tente d\'Abraham\" et a passé de longues heures à poser des questions sur le judaïsme et le rôle du peuple juif dans le monde. Il a découvert que le nom juif \"Ovadia\" et son nom \"Abdoul\" avaient la même signification \"Serviteur de D.ieu\". «J\'ai enfin un nom juif!\" dit-il avec enthousiasme.

Peu de temps après, le Rav Eichenblatt reçu un mail d\'Ovadia :

\"Je viens de rentrer aux États-Unis ce lundi, et je suis de retour au bureau. Je voulais vous envoyer cette lettre pour vous remercier d\'avoir été si génial! J\'ai passé des moments fantastiques avec vous les gars, et j\'ai vraiment apprécié toute ces expériences extraordinaires. Je commence seulement maintenant à réaliser ce qui m\'arrive. Vous étiez génial, sympa, informatif et tellement accueillant! Vous avez rendu mon séjour à Jérusalem, le plus facile et le plus confortable qu\'il soit. J\'ai appris tellement de choses sur le judaïsme. je me rends compte que j\' en ai à peine effleuré la surface, mais je suis maintenant intéressé à aller encore plus loin.
J\'ai de la difficulté à trouver les mots pour décrire mon expérience au Kotel. Tout ce que je peux dire aux gens c\'est que j\'ai ressenti une puissance et une énergie dont j\'avais entendu parler mais que je n\'avais jamais expérimentées. Je suis resté muet et les larmes coulaient de manière incontrôlable. J\'ai ressenti à ce moment la paix, l\'acceptation et la reconnaissance.
Si jamais vous venez à Washington, s\'il vous plaît, ne manquez pas de venir me voir.
Prenez soin de vous. Je suis impatient d\'avoir des nouvelles conversations avec vous.\"

Votre ami pour toujours, Ovadia.

http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=TKZe-Jn5Bmg




Haut de page Article rédigé par .A - Source : youtube
0
 

- COLLOQUE Le visage. La rencontre de l’autre
Dimanche 10 octobre 2010 15h à 18h au Collège des Bernardins

- Monde noir, Monde juif , rencontres, émancipation
communication de Philippe Boukara, maître de conférences à l’I. E.P. de Paris


© Amitiejudeonoire.com 2005 - Design Dialect'Image - Réalisation Inov@net