Le sommaire  
 
Juifs et Noirs minoritaires en Occident
Convergences Juifs-Noirs
Traces juives en Afrique
Les Juifs Noirs
Les Hebreux Noirs
A L'AFFICHE
Peuples en esclavage
Génocides juifs/génocides noirs
Immigrations juives/immigrations noires
colonisation et peuples colonisés, expatriés
Les grands hommes Africains, Antillais et Juifs anti-racistes
 

  La Newsletter  
  Pour recevoir
régulièrement
nos news
 

  Le Courrier  
 
>Voir 
 

  Les Liens  
 
>Voir 
 


 
  TOUTES LES BREVES  

 

25 mai 2005 / 23h39
- Vers un marché du produit exotique ?
« Château-Rouge, on vient de Belgique et des Pays-Bas pour y trouver des produits exotiques rares », se félicite Mamadou Wague, président de l’association des commerçants. « Mais le marché est saturé, les boutiques trop petites, il faut désengorger tout cela », précise-t-il. Représentant 250 commerçants de ce quartier niché dans le nord du 18e arrondissement, il soutient avec enthousiasme le projet de la mairie, présenté lundi, de créer de l’autre coté du périphérique un Marché des 5 continents.
Sur le site de la gare des Mines, à cheval sur Paris, Saint-Denis et Aubervilliers, cette sorte de Rungis exotique accueillerait entre autres le commerce de demi-gros, qui nuit aujourd’hui à la qualité de vie de Château-Rouge. Le maire du 18e rappelle qu’outre les équipements sportifs, le prolongement du tram et la nouvelle gare RER sur la ligne E faciliteraient notoirement les transports. Surfant sur la mode de l’exotisme, le Marché des 5 continents, serait « un espace de commerce, de culture et de loisirs autour du concept des pays du monde ». Le projet n’est pour le moment pas plus avancé que cela et dépendra du réaménagement du pôle Paris Nord-Est. Tout sera fait pour attirer le grand public, mais pour l’heure, la mairie tente déjà de donner envie aux commerçants de s’y installer. Sophie Caillat
20 minutes, 25 mai 2005
 
 
 

25 mai 2005 / 23h38
- "LES NOIRS EN FRANCE, ANATOMIE D'UN GROUPE INVISIBLE"3"
CREATION D'UNE STRUCTURE FEDERATIVE,
Le temps de l'organisation
Le 19 février et le 23 avril 2005, CAPDIV a organisé un large débat public autour de la question noire en France.
Au cours des discussions, la nécessité de l'organisation des populations noires et de ses composantes a émergé.
Face aux constats de difficultés, de discriminations persistantes et afin que les populations noires soient mieux entendues des institutions, des médias etc., les participants au débat ont suggéré, de proposer aux associations et aux citoyens, dans le cadre des valeurs citoyennes et républicaines, une organisation institutionnelle représentative des populations noires en France.

Quelle est la meilleure organisation ou la meilleure stratégie?

CAPDIV souhaite aller plus loin et vous invite a debattre de la
CREATION D'UNE STRUCTURE FEDERATIVE,
LE SAMEDI 4 JUIN 2005
DE 9H PRECISES A 13H
A L'AGECA,
177, RUE DE CHARONNE PARIS 11EME.
METRO ALEXANDRE DUMAS
Inscription préalable nécessaire sur debats@capdiv.org
Cette réunion de réflexion, de proposition et de travail, est ouverte à tous, celles et ceux qui se reconnaissent dans le combat contre les discriminations et pour la diversité, l'égalité et la fraternité.

 
 
 

20 mai 2005 / 23h35
- Journée de l'Amitié judéo-noire dimanche à Paris
PARIS, 20 mai 2005 (AFP) - L'association Amitié judéo-noire, créée fin 2004, organise dimanche une journée d'action à Paris avec la projection d'un film et un débat sur l'immigration et l'intégration, a-t-on appris vendredi auprès des organisateurs.
Le film "Paris selon Moussa", prix Unesco 2003, sera projeté en présence du réalisateur, l'acteur guinéen Cheik Doukouré, également président de l'Amitié judéo-noire, et de personnalités, en particulier de vedettes noires du cinéma, de la poésie, de la musique et du sport.
L'Amitié judéo-noire avait organisé en février sa première journée à Paris avec la projection du film "Black Israël", qui avait attiré 200 personnes.
L'Amitié judéo-noire, qui dispose d'un site internet (www.amitiejudeonoire.com), veut "faire en sorte qu'entre peuple juif et peuples noirs, africains et antillais, la connaissance la compréhension, le respect et l'amitié se substituent aux malentendus et aux manifestations d'hostilité".
Elle prépare pour l'automne un colloque sur l'esclavage, puis une rencontre musicale à la Cité des sciences de la Villette en octobre. Elle a également pris des contacts avec les éditeurs de manuels scolaires et le ministère de l'Education.
lch/et/bma © AFP
 
 
 

17 mai 2005 / 09h40
- 2ème JOURNEE d’AMITIE JUDEO-NOIRE DIMANCHE 22 MAI 2005 à 11 HEURES
NOUS AVONS LE PLAISIR DE VOUS INVITER
à la projection du film PARIS SELON MOUSSA

Suivi d'un débat à 12h30 en présence du réalisateur Cheik Doukoure de Mariam Kaba, actrice, Youssouf Tata-Cissé, Gaston-Paul Effa, Maurice Dorès, Edouard Nduwa De nombreuses personnalités politiques, ainsi que des vedettes noires du cinéma, de la poésie, de la musique et du sport, Au Cinéma des Cinéastes
7 avenue de Clichy, 75017 Paris Métro : Place de ClichyP.A.F. : 5 euros

Troisième film de l’acteur guinéen Cheik Doukouré, Paris selon Moussa est une fable humaniste sur fond d’immigration. La naïveté du ton et la subjectivité de la narration permettent une analyse décalée du problème des sans-papiers. Ce long métrage rafraîchissant a obtenu le prix Unesco 2003 et le prix d’interprétation masculine au dernier Fespaco.
Moussa Sidibé est un agriculteur respecté d’un petit village de Guinée. La pompe destinée à irriguer les champs de la coopérative, héritage de l’époque marxiste qui a suivi l’indépendance, étant en panne, le conseil villageois demande à Moussa de se rendre en France afin de se procurer un nouvel appareil. Laissant à regret ses trois femmes et ses enfants, il arrive à Paris où le vol d’une partie de son argent le plonge dans une série d’aventures et de rencontres inattendues.
 
 
 

4 mai 2005 / 02h33
- GRAND RASSEMBLEMENT "URGENCE DARFOUR" DIMANCHE 15 MAI à 14 h30
près de l'Ambassade du Soudan
Bd Émile Augier Paris 16e (Métro La Muette)
en solidarité avec les populations du Darfour
pour exiger l'arrêt des massacres
et la protection des civils du Darfour
Des précisions sur le lieu de rassemblement seront données ultérieurement en fonction de la réponse préfectorale. Informations sur http://urgencedarfour.blogspirit.com
Plus de 65 organisations soutiennent le Collectif Urgence Darfour.
Aujourd'hui dans la Province du Darfour à l'Ouest du Soudan, le nombre de civils tués dépasse les 180 000, le nombre de déplacés à l'intérieur des frontières atteint les 1 800 000 et le nombre de réfugiés au Tchad avoisine les 200 000.
Les ethnies noires de cultivateurs (Fur, Massalit, Zaghawa ... ) de cette région
soudanaise sont la cible depuis février 2003 d'une véritable politique de nettoyage ethnique menée par les forces gouvernementales et les milices de nomades Djanjawids à leur solde.
Ce bilan effroyable résulte de la mise en oeuvre de méthodes particulièrement inhumaines:
· Raids aériens sur les villages et attaques de camps de déplacés.
· Utilisation du viol systématique comme arme de guerre.
• Destruction des récoltes, empoisonnement des sources d'alimentation et incendies
des villages
Face à la poursuite du nettoyage ethnique et l'impunité des criminels, nous refusons de rester passifs.

 
 
 

24 avril 2005 / 13h14
- Un Mémorial à l’abolition de l’esclavage à Nantes en 2006
Un mémorial à l’abolition de l’esclavage ouvrira au public à la fin 2006, sous la forme d’un cheminement méditatif sur et sous le quai de la Fosse. Une passerelle en bois sera aménagé sous le quai avec des textes inscrits sur des parois en verre.
Lors du 150e anniversaire de l’abolition de l’esclavage en 1998, le Conseil municipal de Nantes adoptait en juin le principe d’édifier un monument sur le quai de la Fosse. Un comité de pilotage, réunissant élus, experts et citoyens membres du collectif pour la commémoration, dont certains précédemment impliqués dans la manifestation des Anneaux de la Mémoire, était créé pour suivre ce projet.
En décembre 2000, le conseil municipal décidait de retenir le principe de rémunérer plusieurs artistes* en compétition pour une esquisse. La délibération donnait un cadre qui précisait le thème de la commande, le site choisi et ses contraintes urbanistiques.

Renseignements : 02 40 41 59 09.
http://www.nantes.fr/mairie/art_566.asp

 
 
 

24 avril 2005 / 13h13
- Fictions : une télé en blanc et blanc
Hormis quelques têtes d’affiche, les minorités visibles restent absentes des fictions françaises. Les rôles sont comptés, le ton est rarement juste. Enquête de Véronique Groussard, TELEOBS du 23-04-05
http://telecineobs.nouvelobs.com/ARTICLES/A267150.asp
 
 
 

19 avril 2005 / 03h48
- Les Noirs en France : Anatomie d’un groupe invisible « 2 »


Le Cercle d’Action pour la Promotion de la Diversité en France (CAPDIV)
vous invite à débattre autour du thème:
‘‘ Les Noirs en France : Anatomie d’un groupe invisible « 2 » ’’
Quelles revendications ? Quelles stratégies ?
Samedi 23 avril 2005 de 9h30 précises à 13h
(Accueil des participants à 9h)
Inscription préalable nécessaire sur debats@capdiv.org
Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales
Grand amphithéâtre (Rez-de-chaussée)
105, boulevard Raspail, Paris 6ème
(Métro : Saint-Placide ou Notre-Dame-des-Champs)
Inscription préalable nécessaire
Renseignements et inscription sur: debats@capdiv.org ou www.capdiv.org
 
 
 

15 avril 2005 / 20h14
- Non à la fracture raciale
Voilà plus d’un mois que les répliques de la manif lycéenne du 8 mars à Paris se font sentir. Faut-il parler d’un racisme anti-Blanc ? N’est-ce pas stigmatiser des imbéciles par ailleurs victimes de la relégation ? Doit-on en finir avec cette culture de l’explication sociologique et de l’excuse ? Pour prendre la mesure de ces xénophobies, « ParisObs » a enquêté. Rassemblé les statistiques. Ecouté les parents d’enfants tabassés. Raconté l’agression d’un vétérinaire à Saint-Denis. Regardé les tribus dans un collège parisien.

Paris Obs, 14au 20 avril 2005
http://obsdeparis.nouvelobs.com/articles/p218_2110/a266566.htm




 
 
 

14 avril 2005 / 01h10
- Le 10 mai, jour de mémoire partagée autour de l'esclavage
Maryse Condé est écrivaine. Elle a remis, mardi 12 avril, au premier ministre français le premier rapport du Comité pour la mémoire de l'esclavage, qu'elle préside, installé voici un an pour tenter de combler un "trou de mémoire". Un énorme trou : deux cent onze ans. Une première fois, le 4 février 1794, l'esclavage est aboli par la France. Il faut cependant attendre encore près d'un demi-siècle pour que Victor Schoelcher, député de la Guadeloupe et de la Martinique, impose la fin légale de l'esclavage dans l'empire colonial français. Le décret du 27 avril 1848 n'arrive, au fil des vagues, que le 22 mai en Martinique, le 27 en Guadeloupe, le 10 juin en Guyane et seulement le 20 décembre à la Réunion. Dès lors, qui doit-on honorer ? Les quelques tenants, comme Schœlcher, de l'abolitionnisme, symboles éclairés d'"une France bonne et généreuse" ? Ou les millions de victimes anonymes de la traite négrière ? Et comment trouver, enfin, une "mémoire partagée de l'esclavage" pour les descendants des anciens colonisateurs et ceux des anciens colonisés ?
La question divise au plus haut point lescommunautés d'outre-mer. (...) Le compromis pour la célébration annuelle de la "Journée des mémoires de la traite négrière, de l'esclavage et de leurs abolitions" s'est finaleme
Jean-Louis Saux
www.lemonde.fr
 
 
 

14 avril 2005 / 01h11
- Sortie aujourd'hui de MAN TO MAN, de Regis Wargnier
avec Joseph Fiennes, Kristin Scott Thomas...

En 1870, un anthropologue écossais ramène en Europe deux pygmées qui deviendront des bêtes de foire.Pour lui, ils sont le « chaînon manquant » entre le singe et l'homme. Très vite, il s'apercevra de son erreur, mais il est déjà trop tard. Il va alors s'acharner à prouver que ces indigènes sont des hommes à part entière et non des animaux destinés à faire sensation dans les zoos.
Objets d'expérimentations, transformés en animaux de foire, les Pygmées se retrouvent enfermés dans un zoo.
Dénonciation de la colonisation, du racisme – toujours d'actualité –, droit à la différence
 
 
 

11 avril 2005 / 01h26
- Selon le Pasteur Noir Plummer, les Juifs et les Noirs sont des alliés naturels
Le Pasteur Glenn Plummer, Président d’honneur de l'Association américaine des Journalistes Religieux s'est exprimé le 8 avril 2005 à la grande Convention Chrétienne qui s’est réunie ce mois-ci à Jérusalem. Le Pasteur Plummer a proposé des mesures pour améliorer les relations entre les communautés Noires et l'Etat l'Israël. “Les communautés Noires et juives devraient être des alliés naturels," a-t-il dit. "Dans un sondage récent, 62 %de Noirs ont dit qu'ils avaient lu leurs Bibles dans les sept jours précédents. Ils connaissent certainement la différence entre Isaac et Ismaël.”Le Pasteur Plummer a présenté une lettre appelant à la coopération entre Israël et les communautés Noires en Amérique. “Nous n'avons de plus grande priorité que la reconstitution de l'alliance entre des Noirs et les Juifs. il n'y a aucun doute que le temps pour cette réconciliation est venu.”Plummer a recommandé vivement aux Juifs de rappeler aux noirs Américains les alliances passées avec la communauté juive pendant la période de reconquête des Droits civils. Il a aussi dit que deux autres publications mettent à jour un fort sentiment pro-israélien parmi les Noirs américains. "Nous avons subi l'expérience commune de l'esclavage dans des pays qui existe toujours aujourd'hui... L'autre point en commun est le sauvetage et l’intégration des milliers des Juifs noirs d'Ethiopie."
 
 
 

11 avril 2005 / 00h18
- Juifs et Noirs : une singularité d'itinéraires
L'Amitié judéo-noire vous recommande cette conférence-débat

le Jeudi 21 avril 2005 à 20h
Mairie du XXème arrondissement
Salle des fêtes
oragnisé par la Maison Itshak Rabin et des associations de la communauté Afro-Caribéenne

Après l’Appel pour un travail de mémoire collective de la France : Juifs et Noirs solidaires, lancé par Michel Charzat,
Député-Maire du XXème
 
 
 

5 avril 2005 / 10h36
- COMMEMORATION DU GENOCIDE RWANDAIS
PARIS VEILLEE DU SOUVENIR:
LE JEUDI 7 AVRIL 2005 18h - 24h

Salle, 69 ter rue de la Chapelle-75018 Paris
Métro : Ligne 12 terminus Porle de la Chapelle
Sur les lignes 153,65, PC302 arrêt au terminus,
parking public à proximité


18h Accueil
18h20 Allocution d'accueil par Mme Espérance BROSSARD, présidente d'IBUKA
France
18h30 Recueillement, paroles de mémoire, dépôts de fleurs et de bougies en souvenir
des disparus
19h30 Prière œcuménique
19h50 Poêmes, chants, témoignages de survivants
21h30 Projection du film « Nos cœurs sont vos tombes» de M, Roger BEECKMANS
22h20 Allocution de Son Excellence M. Emmanuel NDAGI]IMANA, Ambassadeur du Rwanda en France
22h30 Mot de remerciement par Mme Espérance BROSSARD, présidente d'IBUKA



Paris, JOURNEE DE REFLEXION le 9 AVRIL 2005

Médecins clu Monde, 62 rue Marcadet, Paris 18e,
Métro : Marcadet Poissonniers

9h Allocution de bienvenue par Mme Espérance BROSSARD, présidente d'IBUKA France
9h15
Allocution de Son Excellence M. Emmanuel NDAGI]IMANA, Ambassadeur du Rwanda en France
9h30 Table ronde " Les survivants du génocide des Tutsi du rwanda, onze ans après"

 
 
 

5 avril 2005 / 10h35
- NOUS PLEURONS UN GRAND HOMME, UN PELERIN DE LA PAIX
L‘Amitié judéo-noire, oeuvrant pour le rapprochement entre les peuples juif et noirs, a appris avec beaucoup d’émotion le décès du Pape Jean Paul II, véritable pèlerin de la Paix.

Ce Grand Homme, ce Juste des Nations a beaucoup oeuvré pour le rapprochement entre Catholiques et Juifs tout au long de sa mission, dans le sillage de l’ouverture tracée par son prédécesseur Jean XXIII, remplaçant l’enseignement du mépris par l’enseignement du respect et de la reconnaissance des Juifs.

Au sein de notre association, nous oeuvrons nous aussi, dans la voie du dialogue et de la réconciliation entre les peuples et entre les religions.

Nous nous retrouvons tout à fait dans sa visite inédite à la synagogue de Rome, en 1986, et dans son recueillement devant le Mur occidental, vestige du Temple et lieu sacré pour les Juifs, en 2000, témoignant de sa volonté de rapprochement des deux religions.
 
 
(6) Pages : 1 2 3 4 5 6
 


- A la recherche de racines juives en Afrique
Les revendications d'une présence historique de communautés juives dans certaines régions de l'Afrique, notamment en Afrique de l?ouest et du sud, semblent ridicules au premier abord. Cette présence ne remonte pas à des siècles, ni même aux temps biblique
En deux endroits, une telle présence sur le continent africain reste fermement reconnue comme faisan ...
- Les Juifs du Mali,
par Jacob Oliel
En mars 1996, une dépêche de l'A.F.P. répercuta l'annonce par un quotidien de Bamako de l'éveil de ...
- La PRESENCE JUIVE ANCIENNE au SAHARA et en AFRIQUE de L’OUEST
par Jacob Oliel L’hexagramme (étoile à six branches), très répandu au Maghreb, au Sahara et dans toute l’Afrique de l’Ouest peuvent-ils attester une présence ancienne des Juifs dans ces régions ?
En fait, les liens entre le monde juif et l’Afrique datent à l’époque biblique : non seulement Abrah ...
- Un Mémorial à l’abolition de l’esclavage a Nantes en 2006
Un mémorial à l’abolition de l’esclavage ouvrira au public à la fin 2006, sous la forme d’un cheminement méditatif sur et sous le quai de la Fosse. Une passerelle en bois sera aménagé sous le quai avec des textes inscrits sur des parois en verre. Lors du
Un comité de pilotage, réunissant élus, experts et citoyens membres du collectif pour la commémorati ...
- HISTOIRES D'IMMIGRES DEVENUS FRANCAIS
l'apport de l'immigration à la République française
Les juifs d'Europe centrale et orientale Ils fuient les brimades et les inégalités en Allemagne et e ...

© Amitiejudeonoire.com 2003 - Design Dialect'Image - Réalisation Inov@net