Le sommaire  
 
Juifs et Noirs minoritaires en Occident
Convergences Juifs-Noirs
Traces juives en Afrique
Les Juifs Noirs
Les Hebreux Noirs
A L'AFFICHE
Peuples en esclavage
Génocides juifs/génocides noirs
Immigrations juives/immigrations noires
colonisation et peuples colonisés, expatriés
Les grands hommes Africains, Antillais et Juifs anti-racistes
 

  La Newsletter  
  Pour recevoir
régulièrement
nos news
 

  Le Courrier  
 
>Voir 
 

  Les Liens  
 
>Voir 
 


  Accueil > colonisation et peuples colonisés, expatriés
 
COLONISATION ET PEUPLES COLONISÉS, EXPATRIÉS  Imprimer   Envoyer par mail
 


12 décembre 2005 / 08h49
- Sarkozy annule son voyage aux Antilles

Devant la mobilisation annoncée par des collectifs, des syndicats et des élus locaux, le ministre de l'Intérieur a préféré reporter sa tournée de trois jours en Martinique et en Guadeloupe. LIBERATION.FR : mercredi 07 décembre 2005
Changement de programme de dernière minute. Alors qu'il devait partir mercredi aux Antilles, Nicolas Sarkozy a décidé d'annuler purement et simplement son voyage face aux protestations qui l'attendaient sur place.
La décision a été prise mardi soir suite à plusieurs discussions avec les préfets de Martinique et Guadeloupe. Dans une interview à paraître mercredi dans le journal «France Antilles», le ministre de l'Intérieur et président de l'UMP déclare que «les conditions de sérénité d'un travail collectif nécessaire pour traiter efficacement des questions fondamentales pour les Antillais que sont la sécurité, le développement économique et l'emploi ne (me) paraissent pas (...) aujourd'hui réunies». «J'ai par conséquence décidé de reporter mon voyage de quelques semaines», ajoute-t-il. Sarkozy devait arriver mercredi en début de soirée en Martinique, y séjourner jeudi, puis enchaîner le lendemain avec la Guadeloupe, sur le double thème de la lutte contre le trafic de stupéfiants et contre l'immigration clandestine. Il devait tenir une réunion politique dans chacun des deux départements d'outre-mer.
Sur le même sujet

* Lettre ouverte

Seul problème, depuis plusieurs jours en Martinique, de nombreuses voix s'étaient élevées contre la venue de Nicolas Sarkozy, principalement en raison de la loi de février 2005 sur les rapatriés faisant étant d'un «rôle positif» de la colonisation française. Figure éminente de la Martinique et des Antilles, l'écrivain et homme politique Aimé Césaire avait annoncé qu'il ne recevrait pas le ministre et président de l'UMP. Un «collectif martiniquais pour l'abrogation de la loi de la honte» s'était constitué mardi proclamant sa volonté de faire supprimer un texte législatif qui à ses yeux «justifie les crimes commis au nom d'une civilisation qui a conduit à l'extermination de peuples, à l'extinction de cultures et au pillage de nombreux pays». Plusieurs syndicats et partis politiques ont décidé de maintenir leur mouvement de protestation en Guadeloupe malgré l'annulation de la visite du ministre de l'Intérieur.

Dans son interview, le minsitre de l'Intérieur ajoute notamment qu'il a «longuement préparé ce voyage qui revêt une importance toute particulière compte tenu des enjeux en cause et des attentes des Antillais dans les domaines de (ma) responsabilité». (...)
POUR LIRE LA SUITE
http://www.liberation.fr/page.php?Article=343124





Haut de page Article rédigé par Y.M - Source : www.liberation.fr
0
 

- L'Afrique doit prendre son avenir en main
Diplomatie. Souleymane Cissé, cinéaste malien, analyse les relations entre la France et le continent. Par Thomas HOFNUNG Libération, samedi 03 décembre 2005


© Amitiejudeonoire.com 2005 - Design Dialect'Image - Réalisation Inov@net