Le sommaire  
 
Juifs et Noirs minoritaires en Occident
Convergences Juifs-Noirs
Traces juives en Afrique
Les Juifs Noirs
Les Hebreux Noirs
A L'AFFICHE
Peuples en esclavage
Génocides juifs/génocides noirs
Immigrations juives/immigrations noires
colonisation et peuples colonisés, expatriés
Les grands hommes Africains, Antillais et Juifs anti-racistes
 

  La Newsletter  
  Pour recevoir
régulièrement
nos news
 

  Le Courrier  
 
>Voir 
 

  Les Liens  
 
>Voir 
 


  Accueil > Convergences Juifs-Noirs
 
CONVERGENCES JUIFS-NOIRS  Imprimer   Envoyer par mail
 


5 décembre 2008 / 08h18
- Femme, Noire et Mari Juif!

Courageuse Rama Yade aux grands talents

Rama Yade, née à Dakar au Sénégal, s'appelle Mame Ramatoulaye Yade. Cette jeune UMP de 32 ans est depuis 18 mois Secrétaire d'État aux affaires étrangères et aux droits de l'Homme. Avec près de 75% d'opinions favorables, elle figure au TOP 5 à 10 des personnalités politiques préférées des français. Beau et Mérité!
Famille et mari juif
Son père, professeur, fut le bras droit du fort sympathique président humaniste Léopold Sédar Senghor, un grand ami de la France; sa mère, divorcée, est aussi professeur.
De confession musulmane, elle a néanmoins été éduquée dans un collège catholique de Colombes. Ainée de sa famille, elle vit avec sa mère et ses 3 soeurs cadettes (aujourd'hui 28, 21 et 18 ans) dans des conditions économiques fort difficiles. C'est tout à son mérite d'avoir malgré tout suivi une excellente hypokhâgne (Maths Sup pour les 'Humanités") en étant reçue au prestigieux IEP (Institut d'Etudes Politiques) à l'âge de 24 ans.
Elle souhaite elle-même fonder une famille nombreuse, malgré sa très prenante carrière :
"je rêve d'avoir plein d'enfants. Dont des jumeaux que j'habillerais pareils, comme moi et mes sœurs quand nous étions petites. Ainsi, on ne se sent pas seul".
La très attachante Rama Yade est mariée avec Joseph Zimet qui n'est autre que le fils du célèbre chanteur Yiddish Ben Zimet. Son mari juif est lui-même très attaché au Yiddish et a été Conseiller à la Mairie Socialiste du XXème arrondissement de Paris avant de rejoindre récemment le Secrétariat aux Anciens Combattants, dirigé par un autre ex-socialiste, Jean-Marie Bockel. Le couple vit dans le populaire XVIIIème arrondissement.
Rama déclare "l'homme que j'ai épousé n'est pas sénégalais musulman. Non, il s'appelle Joseph Zimet, juif non pratiquant, mais errant comme moi, fils d'un chanteur yiddish mondialement connu, qui plus est, socialiste. J'ai toujours été en recherche de la différence. C'est dans l'altérité la plus radicale que je trouve ce qui me ressemble le plus".
Carrière et UMP
Rama Yade a commencé sa carrière à la Commission des Affaires Sociales du Sénat en charge de l'emploi, de la formation professionnelle et de l'Outre-Mer avant de rejoindre la Chaîne parlementaire Public Sénat de Jean-Pierre Elkabbach, comme Directrice de la communication.
Elle est déçue du Parti Socialiste qu'elle accuse d'être « sans projet, sans idée, sans vision », d'avoir instauré une « République du guichet » en accordant aux enfants de l'immigration « de la pitié plutôt que le respect ». Admirant le charisme de Sarkozy ainsi que sa politique de discrimination positive et de laïcité ouverte, elle rejoint il y a 4 ans l'UMP. Elle y sera assez vite nommée secrétaire nationale chargée de la francophonie.
Cette jeune UMP de 32 ans est depuis 18 mois Secrétaire d'État aux affaires étrangères et aux droits de l'Homme.
Affirmer la diversité en France
Rama Yade revendique sa noircitude tout en se récriant (avec raison) à l'idée que sa carrière soit précisément liée à une quelconque discrimination positive en sa faveur. «Le problème n°1 en France, ce sont les partis très conservateurs, à droite et à gauche, envers les minorités, les Noirs, les Arabes, mais aussi les femmes et les jeunes.» Elle veut éviter le terme péjoratif de "discrimnation positive" et promouvoir celui "d'action positive" (tiré de l'"Affirmative Action" US).
Son projet est de réunir un «Grenelle de la diversité» puis un plan national d'action à long terme avec évaluation périodique par des organismes indépendants, assorti de sanctions s'il le faut.
Elle a écrit à ce sujet un fort beau livre : "Noirs de France, les Nouveaux Neg'marrons - Rendez-vous manqué entre République et Afro-antillais" (Calmann-Lévy) et il y a un mois «Les droits de l'homme expliqués aux enfants de 7 à 77 ans» (Seuil). Elle exprime son ambition sur ce point délicat "quand les élites africaines veulent réussir, elles pensent d'abord USA, Grande-Bretagne et Canada. C'est dommage. Il devrait y avoir aussi un rêve français!".
Bravades de la courageuse Rama Yade
Ses bravades sont à la hauteur de son talent et ne l'ont pas empêché de conserver le difficile Secrétariat d'Etat aux Affaires Etrangères :
- Il y a un an, très courageusement elle soutient des squatteurs à Aubervilliers dont l'évacuation avait été décidée par la justice suite à la demande de la mairie communiste (!).
- Avec une audace qui inspire le respect, elle s'en prend avec virulence au colonel Khadafi la veille de sa visite en France (pourtant bénie du Président lui-même), déclarant qu'il doit « comprendre que notre pays n'est pas un paillasson sur lequel un dirigeant, terroriste ou non, peut venir s'essuyer les - Nouvelle bravade, après avoir été obligée de serrer la main de Khadafi en Lybie, elle déclare aux journalistes « certains gestes donnent envie de se laver les mains».
- Elle s'était aussi prononcée contre la Constitution européenne en 2005 et ne s'est jamais déclarée contre l'intervention américaine en Irak, estimant comme beaucoup d'entre nous que « le résultat pas vraiment à la hauteur des attentes».
Comme le déclare Paris Match dans un bel hommage qui lui est dédié "son credo est invariable 'Je suis une femme libre', toute fière, elle qui était inconnue voici 18 mois".

Source : Yerouchalmi N° 69



Haut de page Article rédigé par E.Y - Source : Yerouchalmi N° 69
 

- COLLOQUE Le visage. La rencontre de l’autre
Dimanche 10 octobre 2010 15h à 18h au Collège des Bernardins

- Monde noir, Monde juif , rencontres, émancipation
communication de Philippe Boukara, maître de conférences à l’I. E.P. de Paris


© Amitiejudeonoire.com 2005 - Design Dialect'Image - Réalisation Inov@net