Le sommaire  
 
Juifs et Noirs minoritaires en Occident
Convergences Juifs-Noirs
Traces juives en Afrique
Les Juifs Noirs
Les Hebreux Noirs
A L'AFFICHE
Peuples en esclavage
Génocides juifs/génocides noirs
Immigrations juives/immigrations noires
colonisation et peuples colonisés, expatriés
Les grands hommes Africains, Antillais et Juifs anti-racistes
 

  La Newsletter  
  Pour recevoir
régulièrement
nos news
 

  Le Courrier  
 
>Voir 
 

  Les Liens  
 
>Voir 
 


  Accueil > Convergences Juifs-Noirs
 
CONVERGENCES JUIFS-NOIRS  Imprimer   Envoyer par mail
 


14 mai 2009 / 12h27
- Togo-Israël: raviver les flammes de la Menorah

Le bi-hebdomadaire « Forum de la Semaine » revient dans son édition de jeudi sur la visite qu’a effectué le Premier ministre en Israël la semaine dernière.

« Raviver les flammes de la Ménorah », c’est ainsi que le journal décrit l’esprit de ce déplacement qui avait pour ambition de relancer la coopération entre le Togo et Israël. Au sommaire également des articles sur la situation politique ; articles dans lesquels le président Faure Gnassingbé n’est pas ménagé. Pas surprenant pour un journal résolument critique -parfois trop systématiquement- à l’égard du pouvoir.

Dans les années soixante et soixante dix, s’il y a un Etat qui était très présent au Togo avec des projets en matière d’irrigation et de construction de fermes-pilote, c’est bel et bien l’Israël. Mais la visite tambours battants de Yasser Arafat dans la capitale togolaise et d’autres événements ont fait refroidir l’ardeur de ce lien porteur d’espoir et source de développement pour les deux peuples. Raviver la flamme de cette coopération, ou mieux, de cette Ménorah(Chandelier à 7 branches jamais éteintes au Saint des Saints du temple hébraïque) qui s’est réduite au fil des ans. Tel est l’objectif du Premier Ministre Gilbert Fossoun Houngbo qui a effectué du 3 au 8 mai dernier dans l’Etat hébreux. De notre envoyé spécial Dimas DZIKODO.

Tel-Aviv. C’est par cette ville centenaire que le Premier ministre togolais, Gilbert Fossoun Houngbo, a débuté en milieu d’après-midi du dimanche 03 mai dernier, une visite officielle de cinq jours sur la terre israélienne. Il a été accueilli à son arrivée à l’aéroport Ben Gourion par le héros de la guerre des 6 jours et de celle de Kippour le ministre Yossi Peled, et par l’adjoint au directeur général du ministère des Affaires Etrangères et ancien ambassadeur au Togo (1987-1991) M. Jacques Revah.

Le Premier Ministre togolais était à la tête d’une imposante délégation comprenant plusieurs ministres (Kossi Ewovor de l’Agriculture et Guy Lorenzo du Commerce), les membres de la Chambre de commerce et d’Industrie (CCIT) avec leur Président Jonathan Fiawoo ainsi que des représentants du Patronat avec à leur tête leur Président Nakou et d’autres opérateurs économiques; le but visé étant la promotion du secteur privé togolais en synergie avec celui d’Israël.

La journée du lundi 04 mai 2009 n’a pas été de tout repos pour le Premier Ministre togolais et sa suite. Gilbert Houngbo et la délégation qui l’accompagne ont été reçus par les responsables de Netafim, une entreprise, propriété de 3 kibboutz et d’un fonds d’investissement américain, qui s’est spécialisée dans l’irrigation goutte à goutte et qui a réalisé un chiffre d’affaires d’un milliard de dollars l’année dernière. Elle dispose d’usines en Inde, aux Emirats, en Turquie, en Afrique du Sud et au Maroc, notamment. Netafim est spécialiste de la technologie du goutte à goutte qui permet d’irriguer uniquement la plante, mais pas le sol permettant ainsi d’économiser près de 60% d’eau. Ce système est d’ores et déjà utilisé avec d’évidents résultats, en qualité et productivité, par plusieurs pays africains dont le Mali, le Niger et le Burkina.

http://www.deka-ewe.com/img/drapeau_togo.gifLe chef du gouvernement et toute sa délégation ont suivi avec un grand intérêt les explications des responsables de la société qui ont déclaré être disponibles pour exporter leur technologie au Togo pourvu qu’ils soient sollicités dans ce sens. « Une technologie qui pourrait être utilisée au Togo au moment où le pays travaille à un plan de relance du secteur agricole », a déclaré le Ministre de l’Agriculture,M. Kossi Ewovor.

Auparavant, au cours de la même journée, Le Premier ministre s’était rendu au siège de la société « Ebony » à Herzliya (banlieue de Tel-Aviv), une entreprise à vocation internationale spécialisée dans l’agriculture, les télécoms, l’énergie, la sécurité et l’agro-alimentaire. Déjà présent en Ouganda et au Kenya, Niso Bezalel, le président d’Ebony, a exprimé le souhait de pouvoir développer des relations économiques avec le Togo.

A noter aussi que M. Houngbo et sa suite ont débuté la journée au Centre Davidoff de Petach Tikva (banlieue de Tel-Aviv), une unité de pointe dans le traitement du cancer qui dépend de l’hôpital de Belinson dont les responsables ont indiqué être prêts à fournir une assistance au Togo dans le domaine de la formation.. 142.000 admissions ont été enregistrées en 2008 et près de 35.000 interventions réalisées, dont 4.000 opérations de la cataracte. 65.400 patients ont fréquenté le Centre Davidoff pour les seuls soins de radiothérapie. Les responsables construisent des hôpitaux clé en main et sont disponibles à assister le Togo dans le domaine de la santé, comme l’a souhaité le Premier Ministre.

Le mardi sera un jour empreint d’une forte charge émotionnelle pour le Premier Ministre et sa suite. Gilbert Houngbo a visité et parcouru le Yad Vashem à Jérusalem, un lieu de mémoire, de recherche, d’enseignement et un complexe muséologique exceptionnel érigé contre l’oubli des crimes odieux et abominables que les nazis ont commis lors de la Shoah sur le peuple juif et dont ils voulaient effacer jusqu’aux traces. Yad Vashem rassemble les noms des victimes juives d’Auschwitz, Majdanek, Treblinka, Belzec, Sobibor, Chelmno et des innombrables autres lieux d’assassinat.
« Aujourd’hui fut une journée mémorable pour toute ma délégation et moi-même. Plus jamais, plus jamais. Gloire au Seigneur Tout Puissant. Amen ! ». Ces sont mots sont gravés de façon indélébile sur le livre d’or du mémorial de Yad Vashem par le Premier ministre du Togo, Gilbert Houngbo.

Car en effet, le Yad Vashem a pour but de perpétuer la mémoire individuelle et collective des victimes de la Shoah, d’honorer les Justes des Nations et de tout mettre en œuvre pour s’assurer que le Monde n’oubliera jamais.

Juste après cette charge émotionnelle, M. Houngbo s’est fait recevoir par son homologue israélien le Premier ministre, Benyamin Netenyahu. Les deux Chefs de gouvernement ont évoqué entre autres sujets importants touchant leurs deux peuples et leurs nations, les questions relatives au processus de paix dans la région et les tensions persistantes de même que les conflits qui affectent plusieurs pays d’Afrique.
Répondant au Premier Ministre Gilbert Houngbo qui demandait aux opérateurs économiques israéliens d’être plus actifs et plus visibles au Togo et en Afrique, le Premier ministre israélien a souhaité développer les relations bilatérales, tant au niveau politique que diplomatique et a promis prendre des dispositions pour que les entreprises israéliennes soient plus présentes et plus actives sur le continent en général et au Togo en particulier. Il n’a pas exclu une visite au Togo après avoir souhaité d’accueillir le Président de la République togolaise sur la terre juive.

Avant de visiter dans l’après-midi, une ferme pilote, « Afrimilk », située près de Tel-Aviv et dont les rendements de production de lait sont impressionnants où le responsable des ventes, Barak Wittert, a expliqué qu’un transfert de technologie vers le Togo était aisément envisageable, le Premier ministre, Gilbert Houngbo, était le mercredi l’invité du Salon « Agritech » de Tel-Aviv pour parler agriculture.

« Agritech » accueille du 5 au 7 mai des milliers de visiteurs venus d’Afrique, d’Europe ou d’Asie. La veille déjà, M. Houngbo avait eu l’honneur d’inaugurer le salon aux côtés des ministres de l’Agriculture et du Commerce d’Israël en coupant le ruban d’ouverture.

En marge du salon, différentes conférences sont organisées sur le thème: « Crise alimentaire mondiale, comment relever le défi » M. Houngbo a rappelé l’importance de l’agrotechnologie pour répondre au défi alimentaire dans les PMA.

« L’agrotechnologie, l’application de nouvelles technologies à l’agriculture, devrait améliorer la productivité globale des facteurs de production. Il est donc nécessaire de créer des conditions favorables à leur transfert au sein des PMA qui en manquent cruellement », a indiqué le PM après avoir relevé que « L’utilisation de nouvelles technologies dans l’agriculture permet de développer le « Know How » des producteurs, d’accroître les rendements, d’améliorer l’efficacité et l’efficience et de mettre en valeur des zones jugées a priori inappropriées aux cultures agricoles ».

Il a également mis en valeur les atouts de l’agriculture togolaise, « une agriculture qui voudrait s’appuyer sur le savoir-faire israélien, afin de transformer le tiers de la richesse nationale à laquelle elle contribue en moteur de développement irréversible », a ajouté le Premier ministre togolais tout en évoquant auparavant l’épineuse question des OGM :« C’est le lieu ici de vous réaffirmer également notre conviction en l’impératif de la mise au point et la diffusion de variétés améliorées, base de l’augmentation de la productivité et de la qualité des productions agricoles. Sans pour autant encourager une polémique sans issue, nous devons avoir le courage de poser la question des organismes génétiquement modifiés (OGM) dans l’agrotechnologie», a assené le Premier Ministre Houngbo

Juste avant de prendre la parole, Gilbert Houngbo s’était entretenu avec le ministre israélien de l’Agriculture, Shalom Simhon.

Le jeudi matin, après avoir planté un arbre dans la forêt de Jérusalem ; une tradition qui est le symbole de la paix et de l’amitié, le Premier ministre Gilbert Houngbo s’est entretenu avec Daniel Ayalon, le vice-ministre israélien des Affaires Etrangères. Au terme d’un déjeuner officiel, les deux personnalités ont signé une déclaration commune soulignant le « haut degré de compréhension » entre le Togo et Israël.

Le document indique que le Premier ministre (Benyamin Netanyahu ) et le vice-ministre des Affaires étrangères d’Israël souhaitent promouvoir la coopération bilatérale. Après avoir évoqué les voies nouvelles de la coopération mutuelle, les officiels des deux pays ont décidé de développer leurs relations dans les domaines de la santé, de la médecine, de l’agriculture, de l’éducation et des questions de développement. Benyamin Netanyahu a invité les représentants gouvernementaux israéliens et les entreprises du secteur privé à effectuer des visites au Togo pour examiner les opportunités.

La déclaration commune souligne également que l’Etat hébreu va étudier les possibilités d’établir un accord bilatéral entre Israël et le Togo par l’intermédiaire de « Mashav », l’Agence israélienne de coopération internationale.

Le Premier ministre et la délégation qui l’accompagne ont profité de leur séjour à Jérusalem pour visiter la ville trois fois sainte, une ville séculaire dont le Souverain sacrificateur, Melschisédek qui n’a ni commencement ni fin du jour était Roi et à qui Abraham avait apporté la dime de son butin au retour de la défaite des rois dans les temps bibliques. Golgotha, Saint-Sépulcre, Souks, Mur des Lamentations (où le Premier Ministre, Chrétien convaincu, a prié pour le Togo, le peuple et leurs dirigeants) et excavations archéologiques, étaient au programme du Premier Ministre Houngbo et sa délégation. Un parcours multi-religieux très émotionnel qui a apporté beaucoup de bénédictions aux officiels togolais et à travers eux, à tout le peuple en entier.


Source : JSS


Haut de page Article rédigé par E.Y - Source : JSS
 

- COLLOQUE Le visage. La rencontre de l’autre
Dimanche 10 octobre 2010 15h à 18h au Collège des Bernardins

- Monde noir, Monde juif , rencontres, émancipation
communication de Philippe Boukara, maître de conférences à l’I. E.P. de Paris


© Amitiejudeonoire.com 2005 - Design Dialect'Image - Réalisation Inov@net