Le sommaire  
 
Juifs et Noirs minoritaires en Occident
Convergences Juifs-Noirs
Traces juives en Afrique
Les Juifs Noirs
Les Hebreux Noirs
A L'AFFICHE
Peuples en esclavage
Génocides juifs/génocides noirs
Immigrations juives/immigrations noires
colonisation et peuples colonisés, expatriés
Les grands hommes Africains, Antillais et Juifs anti-racistes
 

  La Newsletter  
  Pour recevoir
régulièrement
nos news
 

  Le Courrier  
 
>Voir 
 

  Les Liens  
 
>Voir 
 


  Accueil > Juifs et Noirs minoritaires en Occident
 
JUIFS ET NOIRS MINORITAIRES EN OCCIDENT  Imprimer   Envoyer par mail
 


2 aôut 2009 / 09h32
- Des Juifs africains luttent contre la famine

a petite communauté juive « Abayudaya », située en Ouganda, se mobilise actuellement contre la famine qui sévit dans tout le nord du pays. On estime à environ 3 millions le nombre de personnes atteintes de sous-alimentation dans 52 districts près de la fr
Dimanche 2 août 2009

Des Juifs africains luttent contre la famine



La petite communauté juive « Abayudaya », située en Ouganda, se mobilise actuellement contre la famine qui sévit dans tout le nord du pays. On estime à environ 3 millions le nombre de personnes atteintes de sous-alimentation dans 52 districts près de la frontière avec le Kenya. Notamment à cause de la sécheresse et d’une mauvaise utilisation du sol. Une quarantaine de personnes sont déjà mortes, et les organisations humanitaires annoncent que ce chiffre va augmenter dans les semaines qui viennent.

Mercredi dernier, cette petite communauté juive a livré plus d’une tonne de nourriture au village d’Acegerkinei, situé dans une zone particulièrement touchée, à quatre heures de route de leur village. Ce sont les Juifs eux-mêmes qui ont transporté la marchandise, et la nourriture a été distribuée par la Croix Rouge ougandaise, chaque famille en recevant 15kg, essentiellement de la farine et des haricots. « D-ieu n’étend pas physiquement sa main, pour aider les malheureux, c’est à nous, les hommes, de le faire », a précisé le charismatique Rabbi de la Communauté, Gershom Sizomu. Il a tenu à souligner que tous les membres de sa communauté ont voulu participer à cette opération humanitaire, et surtout, « qu’il s’agissait d’un acte de bravoure, car la communauté elle-même, n’est pas riche et vit difficilement du travail de la terre ».

En s’adressant aux 65 familles reconnaissantes d’Acegerekiné, Rabbi Sizomu leur précisait que « sauver des vies était l’un des piliers du Judaïsme ».

A l’instar de nombreux groupes humains à travers le monde, comme celle de San Nicandro, en Italie, par exemple, les Abayudayas (qui signifie « Peuple de Juda » en dialecte lugunda), affirment depuis des décennies leur appartenance au Judaïsme. Dans les années 1990, l’organisation américaine « Koulanou », qui recherche à travers le monde les communautés originaires du Judaïsme ou voulant s’en rapprocher, a joué un rôle clé dans la connaissance et la reconnaissance de cette communauté. Grâce à de nombreux contacts avec des organisations juives, ainsi que des visites sur place d’autorités religieuses ou de chercheurs, les Abayudayas ont été formellement convertis au Judaïsme en 2002, toutefois dans la tradition « conservative » (Massorti). Le Rabbin de la communauté, Gershom Sizomu, est le petit-fils de Semei Lwakilenzi Kakungulu, celui-là même qui dans les années 1920 décida de se rapprocher du Judaïsme et d’entraîner sa communauté avec lui.

Il y a aujourd’hui en tout 1.100 membres appartenant aux « Abayudayas », et certains préparent une conversion orthodoxe afin de faire leur alyah en Israël.
par Shraga Blum



Haut de page Article rédigé par M.t - Source : Actu.co.il
 

- Fictions : une télé en blanc et blanc
Hormis quelques têtes d’affiche, les minorités visibles restent absentes des fictions françaises. Les rôles sont comptés, le ton est rarement juste. Enquête. Véronique Groussard Teleobs 23-04-05

- La Charte de la Diversité
Début 2004, dans son rapport « Les oubliés de l’égalité des chances »(1), l’Institut Montaigne lançait l’idée d’une Charte de la diversité pour encourager les entreprises à refléter dans leur effectif les diverses composantes de la société française, et à

- A Londres, le Parti travailliste risque de perdre un fief électoral en raison de la guerre en Irak
Londres, Jean-Pierre Langellier, LE MONDE, 03.05.05 Fille d'un Afro-Américain et d'une Britannique, Oona King, 37 ans, est noire et juive.

- Les grandes entreprises s'engagent contre les discriminations
Quarante grands groupes en France ont signé la "charte de la diversité" pour défendre les minorités, et notamment les personnes issues de l'immigration, au sein du monde professionnel. Réponses concrètes autour de la mi-novembre.

- Les oubliés de l’égalité des chances, Participation, pluralité, assimilation... ou repli ?
Contribution de Yazid Sabeg et Laurence Méhaignerie Janvier 2004 Institut Montaigne

- Les oubliés de l’égalité des chances, Participation, pluralité, assimilation... ou repli ?
Contribution de Yazid Sabeg et Laurence Méhaignerie Janvier 2004 Institut Montaigne


© Amitiejudeonoire.com 2005 - Design Dialect'Image - Réalisation Inov@net