Le sommaire  
 
Juifs et Noirs minoritaires en Occident
Convergences Juifs-Noirs
Traces juives en Afrique
Les Juifs Noirs
Les Hebreux Noirs
A L'AFFICHE
Peuples en esclavage
Génocides juifs/génocides noirs
Immigrations juives/immigrations noires
colonisation et peuples colonisés, expatriés
Les grands hommes Africains, Antillais et Juifs anti-racistes
 

  La Newsletter  
  Pour recevoir
régulièrement
nos news
 

  Le Courrier  
 
>Voir 
 

  Les Liens  
 
>Voir 
 


  Accueil > Juifs et Noirs minoritaires en Occident
 
JUIFS ET NOIRS MINORITAIRES EN OCCIDENT  Imprimer   Envoyer par mail
 


13 juillet 2009 / 11h26
- Assassinat d’Ian Halimi : le CRAN appuie les demandes des parties civiles

Communiqué de presse, le 13 juillet 2009. Assassinat d’Ian Halimi : le CRAN appuie les demandes des parties civiles

Le CRAN est troublé par le verdict du procès du “Gang des barbares”. Si Youssouf Fofana, le principal accusé du rapt, de la séquestration et du meurtre d’Ilan Halimi a été condamné à une peine de prison à perpétuité, assortie de 22 ans de sûreté, les coaccusés de Youssouf Fofana ont écopé de condamnations plus faibles, qui se situent généralement en-deçà des peines réclamées par l’avocat général.

Le CRAN déplore que le procès se soit tenu à huis clos, ce qui n’a pas permis de tirer tous les enseignements de cette tragédie, afin que plus jamais l’on ne tue un être humain à cause de son appartenance, réelle ou supposée.

Ce meurtre qui prend appui sur des clichés et des préjugés antisémites, et plus généralement racistes, n’est pas un simple fait divers, mais le symbole d’une dérive, grave, qui appelait de la part de la justice une sanction exemplaire.

Nous gardons en mémoire l’émotion considérable suscitée par la découverte, le 13 février 2006, d’Ilan Halimi, retrouvé agonisant, le corps nu, menotté et bâillonné.

Le CRAN appuie sans réserve la demande adressée par les parties civiles à la ministre de la Justice, Michèle Alliot-Marie, lui demandant d’intervenir pour que le procureur général interjette appel du verdict, en ce qui concerne les complices “qui ont participé à l’enlèvement et à la séquestration”.

Un nouveau procès, public, permettrait de lutter, par la pédagogie, contre la loi du silence et l’absence de solidarité, indigne, ayant marqué cette séquestration, qui duré vingt-quatre jours.

Le CRAN soutient l’appel à manifester aujourd’hui lundi à 19 heures devant le ministère de la Justice, Place Vendôme.




Haut de page Article rédigé par E.Y - Source : lecran.org
 

- Fictions : une télé en blanc et blanc
Hormis quelques têtes d’affiche, les minorités visibles restent absentes des fictions françaises. Les rôles sont comptés, le ton est rarement juste. Enquête. Véronique Groussard Teleobs 23-04-05

- La Charte de la Diversité
Début 2004, dans son rapport « Les oubliés de l’égalité des chances »(1), l’Institut Montaigne lançait l’idée d’une Charte de la diversité pour encourager les entreprises à refléter dans leur effectif les diverses composantes de la société française, et à

- A Londres, le Parti travailliste risque de perdre un fief électoral en raison de la guerre en Irak
Londres, Jean-Pierre Langellier, LE MONDE, 03.05.05 Fille d'un Afro-Américain et d'une Britannique, Oona King, 37 ans, est noire et juive.

- Les grandes entreprises s'engagent contre les discriminations
Quarante grands groupes en France ont signé la "charte de la diversité" pour défendre les minorités, et notamment les personnes issues de l'immigration, au sein du monde professionnel. Réponses concrètes autour de la mi-novembre.

- Les oubliés de l’égalité des chances, Participation, pluralité, assimilation... ou repli ?
Contribution de Yazid Sabeg et Laurence Méhaignerie Janvier 2004 Institut Montaigne

- Les oubliés de l’égalité des chances, Participation, pluralité, assimilation... ou repli ?
Contribution de Yazid Sabeg et Laurence Méhaignerie Janvier 2004 Institut Montaigne


© Amitiejudeonoire.com 2005 - Design Dialect'Image - Réalisation Inov@net