Le sommaire  
 
Juifs et Noirs minoritaires en Occident
Convergences Juifs-Noirs
Traces juives en Afrique
Les Juifs Noirs
Les Hebreux Noirs
A L'AFFICHE
Peuples en esclavage
Génocides juifs/génocides noirs
Immigrations juives/immigrations noires
colonisation et peuples colonisés, expatriés
Les grands hommes Africains, Antillais et Juifs anti-racistes
 

  La Newsletter  
  Pour recevoir
régulièrement
nos news
 

  Le Courrier  
 
>Voir 
 

  Les Liens  
 
>Voir 
 


  Accueil > Juifs et Noirs minoritaires en Occident
 
JUIFS ET NOIRS MINORITAIRES EN OCCIDENT  Imprimer   Envoyer par mail
 


1 septembre 2009 / 05h20
- Circoncision : coopération judéo-musulmane contre le sida

Un accord a été conclu pour qu’ils aillent ensemble former leurs homologues des pays du sud et de...
Circoncision : coopération judéo-musulmane contre le sida

par Nabila El Hadad

Echanger les expertises en matière de circoncision des adultes pour contrer le virus du sida est le combat commun qui réunit désormais des Israéliens juifs et Sénégalais musulmans, qui sont tous médecins ou professionnels de la santé publique. L’Opération Abraham les a rassemblés en juillet en Israël pour une formation commune. Un accord a été conclu pour qu’ils aillent ensemble former leurs homologues des pays du sud et de l’est de l’Afrique. Les praticiens d’autres pays, notamment des pays arabes, devraient se joindre à ces futures délégations en Afrique.

Renoncer symboliquement aux péchés de la chair, sacrifier une partie de soi à la divinité, ou même marquer l’entrer dans l’age adulte, Juifs et Musulmans n’avaient pas à débattre du sens spirituel, philosophique ou moral de la circoncision, acte pratiqué dans les deux religions monothéistes. Dans le cadre de l’Opération Abraham, ils ont partagé leurs expériences professionnelles sur la manière d’effectuer la circoncision sur les adultes afin de limiter les risques de propagation du sida. Cette collaboration judéo-musulmane répond à un constat fait par plusieurs études réalisées par des organisations internationales de santé publique, selon lesquelles la circoncision des adultes réduirait de 65% les risques d’infection par le VIH parmi les hétérosexuels.

Concrètement, une délégation de cinq médecins et experts de la santé publique du Sénégal s’est rendue en Israël pendant une semaine, au début du mois de juillet. A cette occasion, Israéliens et Sénégalais ont suivi une formation en s’exerçant sur un mannequin de taille adulte spécialement conçu par deux médecins membres de l’Association israélienne d’urologie. Par ailleurs ils ont fait un stage auprès des Mohalim, praticiens de la circoncision dans le judaïsme qui, en principe, effectuent cet acte au 8ème jour après la naissance. Si dans le judaïsme, la circoncision est obligatoire, dans l’islam elle est simplement recommandée et pratiquée sur le jeune garçon entre sa naissance et sa puberté. Pour les adultes, cette opération est généralement pratiquée à l’hôpital par un chirurgien.

Israël expert de la circoncision des adultes
En l’occurrence, Israël détient un savoir-faire unique dans la circoncision des adultes. Le pays bat les records mondiaux avec plus de 100.000 ablations du prépuce pratiquées sur des adultes, depuis la fin des années 80, pour répondre à la demande explosive de nouveaux immigrants juifs originaires de l’ex-Union soviétique et d’Ethiopie, soit en moyenne une trentaine d’opérations par jour. Israël est l’un des pays occidentaux le moins touché par le sida. De son côté, le Sénégal, avec 95% de Sénégalais circoncis, en majorité musulmans, est l’un des pays de l’Afrique sub-saharienne le moins affecté par l’épidémie du sida.

Ces deux pays sont donc pionniers dans cette discipline et leur coopération va se poursuivre par la visite de professionnels du milieu médical en Afrique australe et orientale. Leurs missions : former des médecins locaux, fournir des conseils pour améliorer les systèmes éducatif et de santé des pays d’accueil. Cette démarche s’inscrit dans le cadre d’un accord entre le Ministère de la santé du Sénégal, des organisations non gouvernementales sénégalaises et israéliennes. Cette initiative s’inscrit dans la continuité du projet pilote lancé l’an dernier par l’ONG Jérusalem AIDS Project en Afrique australe, au Swaziland, dont l’équipe comprenait déjà un médecin israélien musulman.

A terme, l’objectif de cette alliance israélo-sénagalaise réunissant juifs et musulmans vise à associer des pays arabes dans la lutte contre un fléau qui ravage l’Afrique sans considération des frontières.
vendredi 31 juillet 2009









Haut de page Article rédigé par M.t - Source : Jérusalem&Religions
jerusalem-religions.net
 

- Fictions : une télé en blanc et blanc
Hormis quelques têtes d’affiche, les minorités visibles restent absentes des fictions françaises. Les rôles sont comptés, le ton est rarement juste. Enquête. Véronique Groussard Teleobs 23-04-05

- La Charte de la Diversité
Début 2004, dans son rapport « Les oubliés de l’égalité des chances »(1), l’Institut Montaigne lançait l’idée d’une Charte de la diversité pour encourager les entreprises à refléter dans leur effectif les diverses composantes de la société française, et à

- A Londres, le Parti travailliste risque de perdre un fief électoral en raison de la guerre en Irak
Londres, Jean-Pierre Langellier, LE MONDE, 03.05.05 Fille d'un Afro-Américain et d'une Britannique, Oona King, 37 ans, est noire et juive.

- Les grandes entreprises s'engagent contre les discriminations
Quarante grands groupes en France ont signé la "charte de la diversité" pour défendre les minorités, et notamment les personnes issues de l'immigration, au sein du monde professionnel. Réponses concrètes autour de la mi-novembre.

- Les oubliés de l’égalité des chances, Participation, pluralité, assimilation... ou repli ?
Contribution de Yazid Sabeg et Laurence Méhaignerie Janvier 2004 Institut Montaigne

- Les oubliés de l’égalité des chances, Participation, pluralité, assimilation... ou repli ?
Contribution de Yazid Sabeg et Laurence Méhaignerie Janvier 2004 Institut Montaigne


© Amitiejudeonoire.com 2005 - Design Dialect'Image - Réalisation Inov@net