Le sommaire  
 
Juifs et Noirs minoritaires en Occident
Convergences Juifs-Noirs
Traces juives en Afrique
Les Juifs Noirs
Les Hebreux Noirs
A L'AFFICHE
Peuples en esclavage
Génocides juifs/génocides noirs
Immigrations juives/immigrations noires
colonisation et peuples colonisés, expatriés
Les grands hommes Africains, Antillais et Juifs anti-racistes
 

  La Newsletter  
  Pour recevoir
régulièrement
nos news
 

  Le Courrier  
 
>Voir 
 

  Les Liens  
 
>Voir 
 


  Accueil > Juifs et Noirs minoritaires en Occident
 
JUIFS ET NOIRS MINORITAIRES EN OCCIDENT  Imprimer   Envoyer par mail
 


4 septembre 2009 / 07h06
- Visite historique d'Avigdor Lieberman en Afrique

Devant une assemblée d’hommes et de femmes d’affaires éthiopiens, le ministre des Affaires étrangères israélien Avigdor Liberman a appelé à un...

Visite historique d'Avigdor Lieberman en Afrique

C’est la première fois en 20 ans qu’un ministre des Affaires étrangères israélien se rend en Afrique. Avigdor Liberman est arrivé mardi 1er septembre en Ethiopie, avec une délégation, composée d’une vingtaine de personnes, la visite durera jusqu’à jeudi. Le ministre se rendra ensuite au Kenya, en Ouganda, au Nigeria, et au Ghana. Officiellement, il s’agit pour Israël de renforcer ses liens bilatéraux avec l’Afrique en matière de commerce, à commencer par l’Ethiopie, qui affiche des prévisions de croissance à deux chiffres. Difficile toutefois d’oublier que ce pays est aussi le siège de l’Union africaine.
Si l’Ethiopie et Israël ont des liens historiques forts, on ne peut pas en dire autant de leurs échanges commerciaux. Devant une assemblée d’hommes et de femmes d’affaires éthiopiens, le ministre des Affaires étrangères israélien Avigdor Liberman a appelé à un renforcement des liens commerciaux entre les deux pays.
Sa tournée est bilatérale, difficile toutefois d’oublier que l’Ethiopie est le siège de l’Union Africaine (ex-OUA), où Israël n’a pas le statut d’observateur, une anormalité, quand on considère que trente-neuf pays africains ont des liens bilatéraux avec l'Etat hébreu, estime une source proche de la délégation ministérielle.
Le ministre des Affaires étrangères israélien Avigdor Lieberman a conclut son discours en Ethiopie par une adresse au continent africain : « Nous attendons de l’Afrique qu’elle aide à promouvpoir la modération et la réconciliation au Moyen-Orient. Les liens de l’Afrique avec les pays arabes et mussulmans, dans le cadre de la Ligue arabe, de la Conférence islamique ou encore de l’Union africaine, mettent les pays africains en position d’exercer une influence positive. Et à l’intérieur même de l’UA, il est important que les décisions et les activités des états africains refletent une approche constructive et positive qui rejette les décisions unilatérales contre Israël ».


Haut de page Article rédigé par M.t - Source : JSS
jss.over-blog.com
 

- Fictions : une télé en blanc et blanc
Hormis quelques têtes d’affiche, les minorités visibles restent absentes des fictions françaises. Les rôles sont comptés, le ton est rarement juste. Enquête. Véronique Groussard Teleobs 23-04-05

- La Charte de la Diversité
Début 2004, dans son rapport « Les oubliés de l’égalité des chances »(1), l’Institut Montaigne lançait l’idée d’une Charte de la diversité pour encourager les entreprises à refléter dans leur effectif les diverses composantes de la société française, et à

- A Londres, le Parti travailliste risque de perdre un fief électoral en raison de la guerre en Irak
Londres, Jean-Pierre Langellier, LE MONDE, 03.05.05 Fille d'un Afro-Américain et d'une Britannique, Oona King, 37 ans, est noire et juive.

- Les grandes entreprises s'engagent contre les discriminations
Quarante grands groupes en France ont signé la "charte de la diversité" pour défendre les minorités, et notamment les personnes issues de l'immigration, au sein du monde professionnel. Réponses concrètes autour de la mi-novembre.

- Les oubliés de l’égalité des chances, Participation, pluralité, assimilation... ou repli ?
Contribution de Yazid Sabeg et Laurence Méhaignerie Janvier 2004 Institut Montaigne

- Les oubliés de l’égalité des chances, Participation, pluralité, assimilation... ou repli ?
Contribution de Yazid Sabeg et Laurence Méhaignerie Janvier 2004 Institut Montaigne


© Amitiejudeonoire.com 2005 - Design Dialect'Image - Réalisation Inov@net