Le sommaire  
 
Juifs et Noirs minoritaires en Occident
Convergences Juifs-Noirs
Traces juives en Afrique
Les Juifs Noirs
Les Hebreux Noirs
A L'AFFICHE
Peuples en esclavage
Génocides juifs/génocides noirs
Immigrations juives/immigrations noires
colonisation et peuples colonisés, expatriés
Les grands hommes Africains, Antillais et Juifs anti-racistes
 

  La Newsletter  
  Pour recevoir
régulièrement
nos news
 

  Le Courrier  
 
>Voir 
 

  Les Liens  
 
>Voir 
 


  Accueil > Juifs et Noirs minoritaires en Occident
 
JUIFS ET NOIRS MINORITAIRES EN OCCIDENT  Imprimer   Envoyer par mail
 


13 décembre 2010 / 17h26
- Affaire Guerlain : un dialogue \"extrêmement productif\" s\'est ouvert entre LVMH, le CRAN et les militants américains des droits civiques

Communiqué de presse du CRAN (08/12/2010)
Une réunion qualifiée d\'\"extrêmement productive\" par l\'ensemble des participants s\'est déroulée hier mardi 7 décembre entre les états-majors de Guerlain, de LVMH, le CRAN et une délégation de militants américains des droits civiques.

Cette rencontre est la première d\'une série de rendez-vous qui se tiendront en France et aux Etats-Unis pour explorer la manière dont LVMH et Guerlain pourront continuer à agir avec davantage d\'efficacité sur le terrain de la diversité. Elle a été organisée à la suite de propos controversés du parfumeur Jean-Paul Guerlain à l\'encontre des Noirs. Cette réunion a réuni Laurent Boillot, PDG de Guerlain, et Marc-Antoine Jamet, Secrétaire Général de LVMH, ainsi que Patrick Lozès, Président du CRAN, Charles Steele, Jr., Président sortant de la Southern Christian Leadership Conference (SCLC), organisation fondée par le Martin Luther King, et le journaliste américain, spécialiste de l\'Action positive, George E. Curry.

Lors d\'une conférence de presse qui s\'est tenue à Paris ce jour mercredi 8 décembre, Charles Steele, George E. Curry et Patrick Lozès ont déclaré : \'\'Nous aimerions remercier M. Boillot et M. Jamet pour une réunion très productive où nous avons discuté un certain nombre de questions importantes, y compris la façon dont nous pouvons aller de l\'avant conjointement et d\'une manière positive pour les personnes profondément offensées par les propos de M. Guerlain et aussi pour LVMH (...) Compte tenu de l\'ampleur et la complexité de ces questions, nous savions que nous ne pouvions pas résoudre tous les problèmes en suspens lors d\'une seule réunion. Les deux parties ont été satisfaites des progrès réalisés et s’accordent pour dire que des travaux supplémentaires seront nécessaires pour atteindre leur objectif commun d’équipes plus diversifiées.\'\'

« M. Boillot a souligné que Jean-Paul Guerlain n’était ni consultant ni employé de l’entreprise au moment de ses propos repoussants et que l’entreprise de parfums ne doit pas être tenue pour responsable des propos de M. Guerlain, a déclaré Patrick Lozès. M. Boillot a souligné que si Jean-Paul Guerlain travaillait encore pour l’entreprise, il lui aurait été demandé de quitter le groupe parce que les propos qu’il a tenus sont inacceptables ». « Nous apprécions la volonté de M. Boillot de mettre encore plus de distance entre son entreprise et les propos dégradants de Jean-Paul Guerlain » a déclaré Patrick Lozès.

Charles Steele a ajouté que les entreprises ne devaient pas limiter leur action en faveur de la diversité au recrutement, mais que leur action devait également concerner la promotion interne des personnels : \"En fin de compte, le but est de faire en sorte que tous les niveaux de l\'entreprise – de la distribution du courrier au Conseil d\'administration – soient occupés par des personnes qualifiées, des employés qualifiés qui ont eu l\'égalité des chances de s\'élever jusqu\'à la hauteur permise par leur talent. \"

\"En aucun cas, notre réunion n\'a épuisé toutes les questions sur la façon dont LVMH devrait mettre en place un plan de diversité, a déclaré de son côté George E. Curry. J\'ai été impressionné de voir que les représentants de l\'entreprise LVMH ont reconnu que dans le but d\'avoir un programme de diversité efficace, ils avaient besoin d\'établir des objectifs et des échéanciers précis pour qu\'ils puissent garder une traçabilité de leur progrès (...) La diversité c’est bon pour les affaires, la diversité c\'est bon pour le business.\"

Au cours des prochaines semaines, d\'autres réunions auront lieu à Paris et à New York pour poursuivre les discussions qui ont débuté mardi.



Haut de page Article rédigé par .A - Source : lecran.org
 

- Fictions : une télé en blanc et blanc
Hormis quelques têtes d’affiche, les minorités visibles restent absentes des fictions françaises. Les rôles sont comptés, le ton est rarement juste. Enquête. Véronique Groussard Teleobs 23-04-05

- La Charte de la Diversité
Début 2004, dans son rapport « Les oubliés de l’égalité des chances »(1), l’Institut Montaigne lançait l’idée d’une Charte de la diversité pour encourager les entreprises à refléter dans leur effectif les diverses composantes de la société française, et à

- A Londres, le Parti travailliste risque de perdre un fief électoral en raison de la guerre en Irak
Londres, Jean-Pierre Langellier, LE MONDE, 03.05.05 Fille d'un Afro-Américain et d'une Britannique, Oona King, 37 ans, est noire et juive.

- Les grandes entreprises s'engagent contre les discriminations
Quarante grands groupes en France ont signé la "charte de la diversité" pour défendre les minorités, et notamment les personnes issues de l'immigration, au sein du monde professionnel. Réponses concrètes autour de la mi-novembre.

- Les oubliés de l’égalité des chances, Participation, pluralité, assimilation... ou repli ?
Contribution de Yazid Sabeg et Laurence Méhaignerie Janvier 2004 Institut Montaigne

- Les oubliés de l’égalité des chances, Participation, pluralité, assimilation... ou repli ?
Contribution de Yazid Sabeg et Laurence Méhaignerie Janvier 2004 Institut Montaigne


© Amitiejudeonoire.com 2005 - Design Dialect'Image - Réalisation Inov@net