Le sommaire  
 
Juifs et Noirs minoritaires en Occident
Convergences Juifs-Noirs
Traces juives en Afrique
Les Juifs Noirs
Les Hebreux Noirs
A L'AFFICHE
Peuples en esclavage
Génocides juifs/génocides noirs
Immigrations juives/immigrations noires
colonisation et peuples colonisés, expatriés
Les grands hommes Africains, Antillais et Juifs anti-racistes
 

  La Newsletter  
  Pour recevoir
régulièrement
nos news
 

  Le Courrier  
 
>Voir 
 

  Les Liens  
 
>Voir 
 


  Accueil > Juifs et Noirs minoritaires en Occident
 
JUIFS ET NOIRS MINORITAIRES EN OCCIDENT  Imprimer   Envoyer par mail
 


20 mars 2012 / 10h26
- Communiqué de presse du CRAN: Meurtres en série à Toulouse et à Montauban

le CRAN s\\\'interroge sur la légèreté des propos du procureur, et demande des explications au ministère de la justice et au ministère de l\\\'intérieur
Le CRAN s\'interroge sur la manière dont est menée l\'enquête sur les meurtres qui ont
endeuillé toute la France, ces jours derniers. Selon toute apparence, l\'homme qui a pris pour cible
l\'école juive de Toulouse est le même que celui qui a assassiné les militaires à Toulouse et à
Montauban. Prié de dire si le tireur avait visé ces soldats du fait de leur origine maghrébine ou
antillaise, le procureur a balayé la question : « il s\'agit de quatre citoyens français, et je m\'en
tiendrai là. »

Le CRAN s\'interroge sur cette réflexion tout à fait légère, et même inquiétante. En refusant
de prendre en compte l\'origine des militaires, le procureur a sans doute négligé la piste du meurtre
raciste, que la tuerie de Toulouse, devant l\'école juive, semble pourtant confirmer. Ce manque de
discernement n\'a-t-il eu de conséquences sur la suite de l\'enquête ? Si cette piste avait été prise au
sérieux, peut-être aurait-on pu éviter le carnage du 19 mars ?

La tuerie, dont la dimension antisémite a été clairement identifiée, a été précédée par des
meurtres, dont la dimension raciste a été négligée, voire occultée. Cette négligence du procureur,
mais aussi, dans une certaine mesure des médias et des politiques, mérite d\'être questionnée. Quand
un meurtrier est noir ou arabe, on n\'oublie guère de le préciser -son origine n\'est-elle pas un facteur
explicatif ? Quand un noir ou un Arabe est victime d\'une agression raciste, son origine est tue -il est
Français, et on s\'en tiendra là.

Le CRAN, solidaire de la communauté juive dans cette tragédie, regrette que le président de
la République n\'ait pas exprimé sa compassion à l\'égard des populations antillaises et maghrébines,
elles aussi touchées par ce malheur. Cependant, le CRAN souhaite à tout le moins que le ministère
de l\'intérieur et le ministère de la justice s\'expliquent sur la tenue de cette enquête, et au-delà, sur les
procédures ordinaires dans les affaires d\'agressions ou de crimes racistes.

Contact :
Louis-Georges Tin, Président du CRAN



Haut de page Article rédigé par .A - Source : lecran.org
0
 

- Fictions : une télé en blanc et blanc
Hormis quelques têtes d’affiche, les minorités visibles restent absentes des fictions françaises. Les rôles sont comptés, le ton est rarement juste. Enquête. Véronique Groussard Teleobs 23-04-05

- La Charte de la Diversité
Début 2004, dans son rapport « Les oubliés de l’égalité des chances »(1), l’Institut Montaigne lançait l’idée d’une Charte de la diversité pour encourager les entreprises à refléter dans leur effectif les diverses composantes de la société française, et à

- A Londres, le Parti travailliste risque de perdre un fief électoral en raison de la guerre en Irak
Londres, Jean-Pierre Langellier, LE MONDE, 03.05.05 Fille d'un Afro-Américain et d'une Britannique, Oona King, 37 ans, est noire et juive.

- Les grandes entreprises s'engagent contre les discriminations
Quarante grands groupes en France ont signé la "charte de la diversité" pour défendre les minorités, et notamment les personnes issues de l'immigration, au sein du monde professionnel. Réponses concrètes autour de la mi-novembre.

- Les oubliés de l’égalité des chances, Participation, pluralité, assimilation... ou repli ?
Contribution de Yazid Sabeg et Laurence Méhaignerie Janvier 2004 Institut Montaigne

- Les oubliés de l’égalité des chances, Participation, pluralité, assimilation... ou repli ?
Contribution de Yazid Sabeg et Laurence Méhaignerie Janvier 2004 Institut Montaigne


© Amitiejudeonoire.com 2005 - Design Dialect'Image - Réalisation Inov@net